Marketing

FC Barcelone : Yerry Mina, un recrutement marketing ?

fc barcelone marketing colombie
Oksana Bystritskaya / Shutterstock.com

Si le jeune défenseur central colombien a été recruté pour ses qualités techniques et son potentiel, le FC Barcelone pourrait également profiter de son arrivée pour développer ses revenus commerciaux sur un nouveau marché. Décryptage.

Faire un gros chèque pour enrôler une (future) pépite du football mondial. Cette méthode est devenue courante, même chez les gros clubs européens. Représentant un beau potentiel de plus-value à la revente, les cadors européens n’hésitent plus à prospecter dans le monde entier pour opérer ce type d’investissements permettant de bonifier l’effectif sur le plan sportif à moyen terme et le résultat comptable à long terme.

L’arrivée de Yerry Mina cet hiver au FC Barcelone illustre cette tendance. S’étant forgé une belle réputation au sein du championnat brésilien, le défenseur central de 23 ans a attiré l’attention du club catalan, qui n’a pas hésité à débourser près de 12 M€ pour l’acheter au club de Palmeiras. Le joueur devra à terme venir concurrencer Samuel Umtiti, Gerard Piqué et Thomas Vermaelen pour une place de titulaire au sein de la charnière centrale du FC Barcelone.

Néanmoins, Yerry Mina dispose d’un atout supplémentaire, qui pourrait bonifier davantage l’investissement réalisé par le FC Barcelone : sa nationalité. En effet, le joueur formé au Deportivo Pasto devient le premier Colombien à porter le maillot du club catalan.

Une caractéristique qui n’est pas seulement symbolique pour la direction du FC Barcelone. Ayant pris du retard dans sa stratégie d’internationalisation sur ce marché à haut potentiel – notamment par rapport au grand rival madrilène – le Board du FC Barcelone compte sur la signature de Yerry Mina pour intensifier le développement de la marque Barça en Colombie.

Au-delà des potentielles retombées en termes de recettes de merchandising – nul doute que Nike fera le nécessaire pour développer les aspects commerciaux et logistiques afin d’aider son partenaire à écouler des maillots en Colombie – le FC Barcelone va chercher rapidement à conclure de nouveaux accords de sponsoring régional sur ce nouveau marché.

Disposant actuellement de 26 contrats de sponsoring régional – majoritairement situés en Asie Pacifique et en Amérique du Nord – ces accords permettant de circonscrire géographiquement l’utilisation de l’image du FC Barcelone permettent au club catalan de construire une longue traine de partenaires et de développer significativement ses revenus de sponsoring. En règle générale, les accords négociés sont supérieurs au million d’euros par exercice.

Pour séduire d’éventuels nouveaux annonceurs colombiens, le FC Barcelone pourra mettre en avant ses impressionnantes communautés sociales. Le club catalan compte déjà plus de 2,6 millions de fans Facebook à travers le pays. Un chiffre qui devrait néanmoins significativement augmenter grâce à la signature de Yerry Mina.

Au cours des derniers exercices, le FC Barcelone a généré des recettes commerciales de l’ordre de 260 M€. Outre la renégociation de ses contrats premiums (Rakuten, Nike, Beko…), le club catalan mise beaucoup sur le développement de sa marque sur de nouveaux marchés pour signer de nouveaux accords régionaux. Une stratégie qui doit permettre au club catalan de franchir la barre symbolique des 300 M€ de recettes commerciales par saison lors des prochains exercices.

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer