Economie

Le FC Bayern ne veut pas bousculer son modèle économique

fc bayern modèle économique

Malgré la forte inflation actuellement enregistrée sur le marché des transferts, la direction du FC Bayern ne souhaite pas se livrer à cette surenchère financière pour attirer les plus grandes stars de la planète football.

La rigueur budgétaire à tout prix ! Cette devise, adoptée par les gouvernements successifs allemands, inspire visiblement le FC Bayern. Alors que les grands clubs européens n’hésitent plus à franchir la barre des 150 M€ d’investissements sur le marché des transferts pour renforcer leurs effectifs, le club bavarois n’a pas l’intention de dévier de sa stratégie sportive et financière.

Bien que le club ait tout de même battu son propre record de l’indemnité déboursée pour acquérir un joueur en cette période estivale – le FC Bayern a déboursé 41,5 M€ (plus 6 M€ de bonus) pour faire signer Corentin Tolisso – le président de la formation bavaroise, Uli Hoeness, a dernièrement précisé qu’il ne compterait pas à l’avenir investir des sommes à neuf chiffres dans le recrutement d’un joueur de football.

« Selon moi, il n’y a aucun joueur de football qui vaut 100 M€. Même si je disposais des liquidités, je ne souhaiterais pas acheter un joueur pour 100 M€. Cela serait un trop gros gaspillage » a ainsi dernièrement indiqué le dirigeant bavarois lors d’un entretien accordé à SportBild.

Pour Uli Hoeness, les sommes très importantes investies actuellement dans le monde du football pourraient avoir un effet nocif sur la passion des supporters. Le président du FC Bayern invite ainsi les clubs à retrouver la raison en construisant des politiques sportives plus rationnelles et en investissant leurs liquidités dans les infrastructures sportives.

[ssp id= »845427734″ embed= »true » width= »100% »]

Une politique que le FC Bayern s’applique à lui-même. Après avoir remboursé les prêts consentis pour son stade avec… 16 ans d’avance, le club bavarois a dernièrement investi 70 M€ pour bâtir son nouveau centre de formation.

Un outil qui devrait permettre au FC Bayern de ne pas (trop) subir l’inflation des prix sur les marchés des transferts selon les propos tenus par ses dirigeants lors de son inauguration au début du mois.

FC Bayern : une robustesse financière à toute épreuve !

Si le FC Bayern ne souhaite pas participer à cette hausse générale des prix sur le marché, le club a tout de même réalisé dernièrement quelques ajustements au niveau de sa politique sportive, afin de satisfaire ses objectifs sportifs et… marketing ! Le club a notamment cherché au cours des dernières années à internationaliser son recrutement.

Le FC Bayern a ainsi nommé cet été un directeur sportif polyglotte en la personne de Hasan Salihamidzic et a fait venir en prêt James Rodriguez, joueur au très fort potentiel marketing en Amérique du Sud. Une zone au sein de laquelle le FC Bayern aimerait intensifier ses activités commerciales.

Depuis près de deux décennies, le FC Bayern ne cesse d’enregistrer des profits exercice après exercice. Une rigueur budgétaire qui permet au club d’afficher désormais un patrimoine net supérieur à 400 M€ ! Une robustesse financière qui devrait perdurer compte tenu de la politique menée au sein du club bavarois.

Source photo à la Une : Flickr.com (JasonParisCC BY 2.0)

To Top

Send this to a friend