Grenoble modèle économique hockey
Economie

Brûleurs de Loups de Grenoble : les ingrédients d’une stratégie à succès

Photo Icon Sport

Ayant remporté la dernière édition de Synerglace Ligue Magnus en battant en finale des play-offs les Ducs d’Angers, les Brûleurs de Loups font désormais figure d’épouvantail au sein du hockey professionnel français. Le club grenoblois doit ses succès sportifs à un modèle économique solide basé sur la culture du sport-spectacle et une bonne exploitation de la patinoire Polesud. Décryptage.

« S’ils ne commettent pas d’erreurs, les Brûleurs de Loups vont probablement marcher sur la Ligue Magnus lors des saisons à venir. » Le ton est donné par Brice Voirin, Fondateur du site Plandematch.fr, média spécialisé dans l’actualité business du hockey français. Difficile de donner tort à notre spécialiste du hockey tricolore : le club grenoblois a triomphalement remporté l’édition 2021-22 de Ligue Magnus en se défaisant en finale des Ducs d’Angers après avoir déjà survolé la saison régulière. Un huitième de titre de champion de France qui vient valider la stratégie impulsée par Jacques Reboh, dirigeant à la tête du club depuis 2016.

« En termes de structuration, rares sont les formations en Ligue Magnus à définir un vrai projet de jeu voire un projet de club. C’est le cas du côté des Brûleurs de Loups : le club travaille avec rigueur à tous les étages. Par exemple, au niveau de la formation, le club peut envoyer ses jeunes joueurs s’aguerrir dans des clubs partenaires tels que Vaujany en Division 2 ou encore à Chambéry en Division 1. Grenoble est également allé chercher des coaches à l’étranger, dont notamment son entraineur finlandais Jyrki Aho, qui ont une bonne vision de l’évolution du hockey. Le club compte aussi dans ses rangs l’un des meilleurs préparateurs physiques de France en la personne de Jérôme Perez. Tous les ingrédients sont réunis pour atteindre le succès » analyse ainsi Brice Voirin.

Cette réussite sportive s’appuie en coulisses sur un robuste modèle économique mis en place par la direction grenobloise. Avec un budget se situant désormais autour des 5,2 m€ par saison, les Brûleurs de Loups dominent également leurs adversaires sur le terrain économique. Principaux concurrents des Grenoblois sur la scène nationale, les Dragons de Rouen et les Ducs d’Angers affichent respectivement un budget de l’ordre de 3,5 et 3,7 m€.

« Nous avons la chance de disposer d’une très belle patinoire pour assouvir nos ambitions. La capacité de Polesud est de 3 500 places assises mais nous pouvons accueillir jusqu’à 4 200 spectateurs avec les places debout. Notre patinoire est très bien conçue en termes de réceptif et elle nous offre beaucoup de liberté pour travailler l’expérience spectateur » nous indique ainsi Alexandre Duyck, Manager Général Adjoint des Brûleurs de Loups. Concernant la construction du budget, les partenariats représentent désormais plus de 50% des revenus d’exploitation des Brûleurs de Loups tandis que la billetterie pèse pour 35% des recettes. « Ces deux sources sont les poumons économiques du club » ajoute ainsi le dirigeant grenoblois.

L’immersion et la transparence pour séduire les partenaires

Envie de lire cet article en intégralité ? Devenir membre d'Ecofoot Premium, c'est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot en ligne
  • Consulter nos magazines numériques
  • Soutenir le développement d'un média singulier


  • Les professionnels recommandent Ecofoot

    "La force d’Ecofoot est la précision des contenus et leur utilité pour chacun des acteurs de l’écosystème du sport francophone"

    Jérémy Moulard - Sport Management Researcher - Université de Lausanne

    Déjà abonné à Ecofoot Premium ?


    Magazine N°88


    Brûleurs de Loups de Grenoble : les ingrédients d’une stratégie à succès

    To Top
    Send this to a friend