d1 arkema développement sponsors
Marketing

D1 Arkema : des sponsors « acteurs » du développement

Photo Icon Sport

Davantage motivés par la satisfaction d’enjeux RH et de société plutôt que par la quête de visibilité, les annonceurs investissant dans le football féminin français de haut niveau souhaitent par la même occasion s’impliquer activement dans le développement de la D1 Arkema. Une intention qui est bénéfique à l’ensemble de l’écosystème gravitant autour du football féminin tricolore. Eclairage.

Sur le plan commercial, la saison a été plutôt positive pour la D1 Arkema. En plus d’avoir prolongé son accord de naming de 3 ans avec le géant français des matériaux de spécialités – Arkema est désormais engagé jusqu’à l’issue de la saison 2024-25 – la Fédération Française de Football est parvenue à finaliser à l’automne dernier le recrutement d’un nouveau partenaire pour sa compétition phare féminine, à savoir Point.P. Déjà partenaire de la Coupe de la Ligue par le passé, le distributeur de matériaux de construction a décidé de se réengager auprès du football professionnel français en parrainant à la fois la Ligue 1 Uber Eats, la Ligue 2 BKT et… la D1 Arkema !

« Réinvestir dans le football sans songer au développement des compétitions féminines, c’était inenvisageable pour POINT.P. Les valeurs liées à l’égalité femmes-hommes nous sont très chères. Elles doivent rejaillir sur l’ensemble de notre stratégie d’entreprise y compris dans la signature de partenariats dans le sport » nous précise ainsi Vincent Fièvre, Directeur Communication de Point.P. « Via cet engagement, POINT.P est devenu le premier sponsor de l’ensemble du football professionnel français, aussi bien masculin que féminin. Nous sommes finalement précurseurs sur le sujet » souligne ainsi le dirigeant.

Définir son engagement dans le football féminin comme un acte militant est également la philosophie prônée par le namer de la D1 Féminine. « Nous pensons chez Arkema que les engagements doivent être pris à long terme pour qu’ils soient efficaces. On ne se voyait vraiment pas partir au bout de 3 saisons. L’histoire est loin d’être finie avec cette compétition : il y a encore plein de beaux projets à mener. Par ailleurs, la place des femmes dans le sport est une thématique forte et ardemment défendue chez Arkema » avance ainsi Vincent Cottereau, Head of Branding, Sponsoring & Influence chez Arkema.

Des enjeux de marque employeur importants

Toutefois, les sponsors investissant dans le football féminin de haut niveau ne souhaitent pas être cantonnés à un rôle de mécène. D’autant que les sommes en jeu ne sont pas négligeables : Arkema débourse un montant estimé à 1,2 m€ par saison pour détenir le naming de la compétition. Si la quête de visibilité ou encore de notoriété ne constitue pas le cœur de réacteur de tels partenariats ; d’autres enjeux importants, notamment liés à l’attractivité de la marque employeur auprès des cibles féminines, sont finement travaillés à travers ces accords.

Envie de lire cet article en intégralité ? Devenir membre d'Ecofoot Premium, c'est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot en ligne
  • Consulter nos magazines numériques
  • Soutenir le développement d'un média singulier


  • Les professionnels recommandent Ecofoot

    "La force d’Ecofoot est la précision des contenus et leur utilité pour chacun des acteurs de l’écosystème du sport francophone"

    Jérémy Moulard - Sport Management Researcher - Université de Lausanne

    Déjà abonné à Ecofoot Premium ?


    Magazine N°88


    D1 Arkema : des sponsors « acteurs » du développement
    To Top
    Send this to a friend