stade bordelais interview président
Interview

« Cette situation va nous obliger à nous réinventer »

Maëlle Fonteneau / Stade Bordelais

Les clubs amateurs de niveau national sont inquiets. Alors que la suspension des compétitions provoque un important manque à gagner à court terme, les différentes formations vont devoir également faire face à une baisse relativement importante de budget pour la saison 2020-21 en raison de la contraction des recettes de sponsoring. Dans un entretien exclusif accordé à Ecofoot.fr, Alain Fournier, Président du Stade Bordelais, demande à la Fédération Française de Football de prendre ses responsabilités pour soutenir fermement le football amateur durant cette période difficile. Propos recueillis par Pierre Nicouleaud.

Quel est l’impact de la suspension des compétitions sur les activités du Stade Bordelais ?

Le club est à l’arrêt depuis la première allocution présidentielle, à la mi-mars. Par ailleurs, je tiens à le signaler, nous ne reprendrons pas ! (ndlr : interview réalisée mardi 14 avril, avant la communication de la décision de la FFF) Quelle que soit la position fédérale concernant la suite à donner à la saison 2019-2020, le Stade Bordelais ne rejouera plus cette saison, c’est un engagement personnel. Les mesures de confinement ont dernièrement été prolongées jusqu’au 11 mai – à minima – et d’autres mesures de restriction en matière de regroupement de personnes seront sans doute appliquées au-delà de cette date. La reprise des entraînements n’est donc pas pour tout de suite…

Devant de telles conditions, il est inenvisageable de reprendre la saison 2019-20. Je n’ai pas envie que mes joueurs se blessent. Aujourd’hui, le sujet prioritaire doit être la santé de tous, de nos licenciés et du reste de la population, cela va de soi. Les autres sujets sont secondaires.

Quelles seront les conséquences économiques de cette crise pour le Stade Bordelais ?

Forcément, nos partenaires risquent d’être fortement impactés par cette crise sanitaire, qui se transforme de jour en jour en crise économique. De leur situation dépendra en grande partie la nôtre.

La priorité de nos sponsors sera de maintenir leur activité et de sauver les emplois. Le mécénat ne sera alors plus un sujet prioritaire, et c’est tout à fait compréhensible ! De nôtre côté, nous allons nous mobiliser pour les soutenir dans cette épreuve.

L'accès à la totalité de l'article est réservé à nos abonnés Ecofoot Premium


Pas encore abonné à Ecofoot Premium ? S'abonner à Ecofoot Premium, c'est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot en ligne
  • Recevoir en avant-première nos magazines numériques
  • Soutenir le développement d'un média que vous appréciez


  • Magazine N°71


    « Cette situation va nous obliger à nous réinventer »
    To Top

    Send this to a friend