FFT politique écoresponsable
Interview

« La FFT s’appuie sur RG pour impulser une dynamique éco-responsable »

Jimmie48 Photography - Shutterstock.com

Le sport français a-t-il entamé sa transformation écologique ? Alors que les problématiques environnementales ont longtemps constitué le parent pauvre des politiques RSE orchestrées par les organisations sportives, la donne semble avoir quelque peu évolué au cours des dernières années. Delphine Benoit-Mayoux, Consultante en stratégie et opérations RSE, nous livre ses analyses sur la prise en compte des enjeux environnementaux par le secteur sportif français.

Au cours des dernières saisons, de nombreux clubs professionnels français de Ligue 1, de Ligue 2 ou encore de TOP 14 ont structuré leur politique RSE, en mettant notamment en place des structures dédiées à leurs engagements sociaux et sociétaux (association, fondation, fonds de dotation…). Le sport professionnel français est-il sur la bonne voie concernant la prise en compte des sujets RSE ? Est-ce un secteur « en pointe » en la matière ou accumule-t-il encore beaucoup de retard par rapport à d’autres secteurs d’activité ?

La prise de conscience a eu lieu effectivement et les clubs sont de plus en plus nombreux à passer à l’action. On peut cependant dire qu’il reste beaucoup à faire sur ce sujet notamment dans la structuration de leur démarche. C’est bien d’avoir des structures dédiées mais il faut créer une vraie cohérence avec la stratégie globale du club. La RSE doit infuser à tous les niveaux stratégiques et opérationnels, et ne pas être cantonnée juste à l’action de la Fondation ou du service RSE du club.

Comment un club professionnel doit-il s’organiser pour intégrer au mieux les problématiques sociales, sociétales et environnementales à son fonctionnement ? Doit-il créer un service RSE dédié ou un référent RSE doit-il être intégré à chaque service/pôle du club ?

La RSE doit tout d’abord être une vision partagée et portée par les plus hauts dirigeant.es du club. Elle s’envisage sur le moyen et long terme pour être impactante. Ensuite, cette vision stratégique doit pour ma part être incarnée par une personne (ou un service) au sein du club qui impulse une dynamique écoresponsable et qui sera garante de l’engagement de toutes les parties prenantes du club. Cette personne ou service ne doit pas tout faire, mais être en soutien des différentes directions du club pour qu’elles soient de plus en plus autonomes sur le sujet et intègrent cette vision dans leurs activités. Il y a un grand travail de coordination, de suivi, d’évaluation, de recherche et de concertation à mener. Tous les salarié.es du club, quels que soient leur niveau de responsabilité, sont des acteurs et actrices de ce sujet. La RSE est un sujet stratégique et transversal.

Généralement, le volet écologique est le parent pauvre des politiques RSE orchestrées par les clubs professionnels français. Êtes-vous d’accord avec cette analyse ? Et cette tendance est-elle en train de changer ?

L'accès à la totalité de l'article est réservé à nos abonnés Ecofoot Premium


Pas encore abonné à Ecofoot Premium ? S'abonner à Ecofoot Premium, c'est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot en ligne
  • Recevoir en avant-première nos magazines numériques
  • Soutenir le développement d'un média que vous appréciez


  • Magazine N°70


    « La FFT s’appuie sur RG pour impulser une dynamique éco-responsable »
    To Top

    Send this to a friend