Interview

Calciomio, l’amour du ballon rond à l’italienne !

calciomio itw

Depuis plus d’une dizaine d’années, Calciomio traite avec assiduité l’essentiel de l’actualité du football italien. Pour mieux comprendre le fonctionnement de ce site devenu la référence sur le football transalpin, Ecofoot.fr est parti à la rencontre de François Lerose, Rédacteur en Chef de Calciomio. Propos recueillis par Pierre Nicouleaud.

Pouvez-vous revenir sur les débuts de l’aventure Calciomio ?

L’idée est venue de Valentin Pauluzzi à la fin de l’année 2007. En échangeant sur un forum, il s’est rendu compte qu’il y avait un manque dans le traitement de l’information relative au football italien. Ce constat était partagé avec quelques personnes. Ils ont lancé le site en avril 2008. Le but étant de créer un media indépendant sur le football italien, qui depuis la Coupe du Monde 2006 n’avait pas bonne presse en France.

Combien de personnes contribuent au développement du site ? Est-il professionnalisé ? Comment coordonnez-vous l’équipe ?

Aujourd’hui, nous sommes une vingtaine de personnes à travailler bénévolement sur le site. Les rédacteurs sont des bénévoles qui postulent lors de nos sessions de recrutement. Chacun s’investit en fonction de ses possibilités. Il n’y a pas de contrat entre l’association et les bénévoles. Ce fonctionnement nous permet de publier 5 à 6 articles par jour. Ce qui est satisfaisant pour un site amateur.

Quelle est l’audience du site ?

Nous touchons principalement les 25-35 ans, passionnés de football italien. Sur une année cela représente entre 12 et 13 millions de pages vues. Et autre statistique étonnante, en 2018, nous avons reçu des visites en provenance de… 214 pays ! Seuls les Philippines et la Corée du Nord manquaient à l’appel !

« Pour nous la Nazionale est le sujet numéro 1 »

Les résultats de la Nazionale et des gros clubs italiens ont-ils un impact sur l’audience du site ?

Oui forcément ! Pour nous la Nazionale est le sujet numéro 1. C’est d’ailleurs un élément essentiel de notre ligne éditoriale. Concernant les clubs, nous souffrons un petit peu quand tous les clubs transalpins sont éliminés en Coupe d’Europe. Mais les lecteurs reviennent rapidement en début de saison suivante.

Le forum et la newsletter génèrent-ils beaucoup de trafic sur le site ?

La Newsletter n’existe plus. Concernant le forum, il y a encore une petite communauté qui aime s’y retrouver. Ce sont essentiellement des fidèles et des passionnés. C’est vrai que le forum est en perte de vitesse par rapport à l’activité recensée en 2012 ou 2013. Les réseaux sociaux ont pris une place très importante sur le net et se sont substitués aux traditionnels forums un peu partout.

Précédemment, nous avions mis en place un processus de modération sur le forum. Mais c’était un exercice trop chronophage. Par manque de temps et de moyens, nous avons dû l’abandonner. Mais nous surveillons toujours du mieux possible l’activité du forum pour prévenir les comportements agressifs, en supprimant notamment les messages et en bannissant des membres si besoin. C’est aussi l’image du média qui est en jeu à travers le forum.

Quels sont les axes/projets de développement ?

Cela fait 11 ans que nous existons. Je pense que nous avons un peu tout exploré. Aujourd’hui, nous fonctionnons de manière totalement amatrice et c’est vraiment difficile de faire plus. Nous essayons depuis peu les podcasts vidéo. Mais clairement, nous n’allons pas révolutionner le média alternatif. Nous essayons de faire des articles de fond, de qualité et d’analyse. Après si une super idée se présente à nous, nous nous y investirons à fond ! Car le foot italien, c’est notre passion.

Propos recueillis par Pierre Nicouleaud

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer