Interview

« Une ligue fermée européenne s’inscrirait dans le sens de l’histoire »

Christian Bertrand - Shutterstock.com

Les rumeurs quant à la création d’une ligue fermée européenne réunissant les meilleurs clubs du Vieux Continent ont été dernièrement relancées par le New York Times, révélant la tenue de discussions à ce sujet entre la direction de la FIFA et la présidence du Real Madrid. Véritable serpent de mer, ce projet de « Super Ligue » européenne a-t-il une chance d’aboutir un jour ? Paul Dietschy, Historien spécialisé dans le domaine du football et Professeur d’Histoire Contemporaine à l’Université de Franche-Comté nous livre ses analyses.

Au cours des dernières années, de nombreuses rumeurs ont circulé au sujet de la création d’une ligue fermée européenne réunissant les meilleurs clubs du Vieux Continent. La création d’une telle compétition, sur le modèle des ligues nord-américaines, est-elle inéluctable ?

Oui, je pense que la naissance de cette compétition est inéluctable. Avec, néanmoins, des petits aménagements par rapport au fonctionnement des ligues nord-américaines. Par exemple, en Europe, un système de divisions pourrait y être inséré pour contenter davantage de clubs. Mais l’émergence d’une telle compétition parait évidente à mes yeux pour plusieurs raisons.

Tout d’abord, elle s’inscrirait dans le sens de l’histoire de l’évolution du football européen. Lorsque le professionnalisme a été instauré sur le Vieux Continent – en 1888 au Royaume-Uni puis durant l’Entre-deux-guerres en Europe Continentale – on se situait déjà dans un processus de sélection des clubs les plus riches, souvent situés dans les villes les plus importantes de l’époque. Bien sûr, le système de promotion/relégation était maintenu, si cher à notre conception du sport. Mais, finalement, ce système n’a quasiment jamais concerné les très grands clubs européens.

Par ailleurs, on a oublié qu’à l’époque, il existait déjà des compétitions réservées à l’élite du football continental. Je fais notamment référence à la Mitropa Cup, organisée durant l’Entre-deux-guerres. Cette coupe était réservée aux clubs italiens et d’Europe Centrale. Les organisateurs de cette compétition ont toujours refusé de l’étendre aux clubs d’Europe de l’Ouest. Pour des raisons logistiques mais aussi sportives : les dirigeants considéraient alors que la zone géographique concernée réunissait les meilleurs clubs de l’époque !

L'accès à la totalité de l'article est réservé à nos abonnés Ecofoot Premium


Pas encore abonné à Ecofoot Premium ? S'abonner à Ecofoot Premium, c'est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot en ligne
  • Recevoir en avant-première nos magazines numériques
  • Soutenir le développement d'un média que vous appréciez


  • Magazine N°69


    « Une ligue fermée européenne s’inscrirait dans le sens de l’histoire »
    To Top

    Send this to a friend