interview voc
Interview

« Incarner au mieux notre territoire et ses valeurs »

Bruno PERREL - Vannes OC

Malgré les difficultés liées à la crise sanitaire, le Vannes Olympique Club (N2) a concrétisé au cours des dernières semaines d’importants projets de développement. Le club morbihannais a ainsi dévoilé jeudi dernier son nouveau logo permettant de mieux mettre en valeur la ville de Vannes. Lors d’un entretien accordé à Ecofoot, Pierre L’Hotellier, Directeur Sportif du VOC, est revenu sur les grandes lignes de la politique de développement du club breton tout en évoquant les impacts de la crise sanitaire sur son fonctionnement. Propos recueillis par Pierre Nicouleaud.

Quelles sont les conséquences de l’arrêt des championnats amateurs pour le Vannes OC ?

Nous pensons d’abord aux personnes touchées par la maladie et celles au front pour lutter contre ce fléau. La santé doit être érigée au rang de priorité !

Economiquement, les conséquences sont importantes pour le VOC. Les matchs non-joués entraînent mécaniquement un manque à gagner en termes de revenus de billetterie, de catering mais aussi… de sponsoring. Certains de nos partenaires se retrouvent en difficulté en raison des mesures de confinement. Nous essayons de trouver des formules adaptées pour la saison prochaine pour les aider, à notre niveau, à traverser cette tempête. C’est aussi ça un partenariat !

Sportivement, l’impact n’est en revanche pas trop important. Nous étions décrochés de la course à la montée au moment de la suspension du championnat. Nous avions néanmoins réussi à instaurer une bonne dynamique depuis l’intronisation de Pierre-Alexandre Lelièvre en tant qu’entraîneur. Nous aurions aimé poursuivre sur cette bonne dynamique jusqu’à la fin de la saison. Mais les conditions sanitaires en ont décidé autrement.

Quelles sont les mesures prises par le club pour gérer la crise du COVID-19 ?

Nous avons pris les mêmes mesures que les autres clubs semi-professionnels. Nous avons placé nos salariés en chômage partiel : un dispositif qui nous aide à traverser la crise à court terme. Nous avons également perçu certains versements de la FFF en avance. Notre objectif prioritaire est de ne laisser personne sur le bord de la route en cette période difficile. Nous cherchons des solutions pour accompagner nos salariés.

Cette crise aura-t-elle des conséquences sur le budget 2020-21 du VOC ?

L'accès à la totalité de l'article est réservé à nos abonnés Ecofoot Premium


Pas encore abonné à Ecofoot Premium ? S'abonner à Ecofoot Premium, c'est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot en ligne
  • Recevoir en avant-première nos magazines numériques
  • Soutenir le développement d'un média que vous appréciez


  • Magazine Hors Série


    « Incarner au mieux notre territoire et ses valeurs »
    To Top

    Send this to a friend

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer