EDF sponsoring sportif
Interview

« Nous développons des programmes RSE intelligents avec toutes les fédérations dont nous sommes partenaires »

Abaca / Icon Sport

Mettre en avant son expertise en matière de solutions éco-responsables à travers la signature de partenariats dans le monde du sport. C’est la philosophie adoptée depuis, déjà, plusieurs années par EDF. Fournisseur officiel d’électricité et de gaz de Paris 2024, EDF compte fortement contribuer à l’organisation de Jeux exemplaires sur le plan écologique en partageant ses savoir-faire en matière de production d’énergie verte et de construction de bâtiments sobres. Dans le même temps, l’énergéticien français met un point d’honneur à intégrer un volet environnemental à chacun de ses engagements auprès de fédérations sportives. Lors d’un entretien accordé à Ecofoot.fr, Pierre Viriot, Directeur Marque & Image et Directeur du Projet Paris 2024, revient en détail sur la stratégie poursuivie par EDF en matière de partenariats sportifs.

En novembre 2019, EDF a officialisé la conclusion d’un partenariat avec Paris 2024 en devenant notamment fournisseur officiel d’électricité et de gaz de l’événement. Les engagements du COJO Paris 2024 en matière de protection de l’environnement ont-ils été déterminants dans la conclusion de cet accord ?

Témoignage d’un engagement sportif de longue date, ce partenariat est aussi une façon pour le groupe de contribuer à l’accélération de la transition écologique. Ces Jeux symbolisent l’engagement de tout un pays, et en tant que grande entreprise française, présente sur tout le territoire, EDF souhaite contribuer à la réussite de cette grande célébration nationale. Cette réussite passera non seulement par le volet sportif, mais également par les volets sociétaux et environnementaux, et nous sommes convaincus qu’EDF peut aider Paris 2024 à relever le défi de Jeux exemplaires, en mettant à profit ses partenariats et son expérience auprès du sport français, ainsi que ses savoir-faire et ses capacités d’innovation en matière de solution bas carbone.

« Nous sommes convaincus qu’EDF peut aider Paris 2024 à relever le défi de Jeux exemplaires »

Pulse, le siège de Paris 2024, est la première illustration de l’engagement d’EDF pour accompagner Paris 2024 dans l’organisation de Jeux verts. Avec la contractualisation d’une offre de fourniture d’électricité assortie d’une option énergie renouvelable, Paris 2024 bénéficiera de garanties d’origine provenant du parc éolien de Clitourps, dans la Manche, dont le traçage sera possible grâce à la technologie blockchain, une innovation du Groupe.

Parmi les différents volets de cet accord, EDF s’engage à aider significativement Paris 2024 à atteindre son objectif zéro carbone tout en prévoyant des actions visant à sensibiliser les Français à la maîtrise de leur consommation d’énergie. Quelles seront les actions concrètement mises en place pour répondre à ces différents objectifs environnementaux ?

EDF participe à la construction de plusieurs infrastructures qui seront livrées pour les Jeux puis resteront en héritage. Là encore, notre volonté est de faire de ces réalisations une vitrine du savoir-faire français en matière de lutte contre les émissions de carbone.

Ainsi, avec le groupement Nexity, Eiffage Immobilier et CDC Habitat lauréat pour la construction du secteur E du village des athlètes à Saint-Ouen et nos filiales Dalkia Smart Building et EDF ENR, notre réalisation va permettre de réduire la consommation d’énergie des bâtiments grâce à un pilotage énergétique intelligent associé à la production d’électricité photovoltaïque en toiture à hauteur d’environ 20% des besoins générés par le quartier.

Par ailleurs, avec ses deux filiales Dalkia et EDF ENR, le groupe EDF s’est associé au groupement mené par Bouygues Bâtiment Immobilier IDF pour la construction du futur Centre Aquatique Olympique (CAO) à Saint Denis. EDF ENR va notamment réaliser une des plus grandes fermes solaires urbaines de France permettant d’assurer ¼ des besoins en électricité du centre aquatique et donc de fonctionner en autoconsommation.  La quasi-totalité d’un somptueux toit en forme de vague conçu comme « un écrin de bois suspendu au ciel » (4600 m²) sera recouverte de panneaux photovoltaïques.

Enfin, avec le groupement de Bouygues Construction, Dalkia va participer à la construction de l’Arena II à la Porte de la Chapelle. La sobriété carbone se traduit aussi dans le choix du mix énergétique : l’Arena abritera une usine de production de froid urbain ayant recours localement à la géothermie. Cette installation permettra d’assurer à court terme l’ensemble des besoins de l’Arena en froid comme en chaud par la récupération de la chaleur dite fatale de cette installation, soit un recours à 100% d’énergies renouvelables et de récupération. Cet équipement nouvelle génération atteindra ainsi une performance énergétique inédite, consommant 3 fois moins qu’une Arena classique.

🏀 Arena II, future maison du basketball parisien ?

L’organisation des JOP de Paris 2024 va-t-elle favoriser le développement du basket professionnel à Paris intra-muros ? C’est en tout cas en bonne voie avec le projet de construction de l’Arena II dans le XVIIIe arrondissement.

Projet porté par la Ville de Paris et doté d’un budget de l’ordre de 100 M€, ce nouveau complexe sportif accueillera les épreuves de badminton, de para-taekwondo et de para-badminton durant les JOP de Paris 2024. Après les Jeux, l’équipement aura vocation, entre-autres, à devenir la nouvelle résidence du Paris Basketball. Muni d’une salle de 8 000 places assises en configuration basket, ce nouvel écrin permettra au club parisien de satisfaire ses hautes ambitions en termes de développement sportif et économique.

A noter que l’Arena II sera également composée de nombreux équipements annexes dont un gymnase doté d’un terrain de 44 x 24 m et de 750 places assises en gradins ; d’un parking de 200 places véhicules légers et de 200 places 2 roues motorisées ou encore d’un programme complémentaire de 2600 m² dédié aux loisirs et aux commerces de proximité.

Le volet environnemental va-t-il prendre de plus en plus de poids à l’avenir dans la politique de sponsoring d’EDF ? Comptez-vous monter en puissance sur cette thématique via votre engagement avec la FFF ou la FFN ?

Nous sommes depuis longtemps convaincus que le sport incarne des valeurs très positives et représente un vecteur puissant pour accompagner notre stratégie de responsabilité sociétale de l’entreprises (RSE). Le volet environnemental en est un pilier important que nous comptons continuer à développer. Nous utilisons tous nos assets sportifs comme des amplificateurs, nous co-construisons et développons des programmes RSE intelligents avec toutes les Fédérations dont nous sommes partenaires.

« Nous sommes depuis longtemps convaincus que le sport représente un vecteur puissant pour accompagner notre stratégie RSE »

Sur le volet environnemental, nous menons de nombreuses opérations avec la Fédération Française de Natation, notamment le développement de l’EDF Aqua Challenge, tournée de nage en eau libre dans toute la France, pour laquelle nous nous sommes engagés à faire des événements réduisant au maximum leur impact sur l’environnement, en économisant l’eau, réduisant les déchets (zéro plastique), sensibilisant sur la protection des fonds marins, favorisant les circuits courts… C’est également le cas sur les étapes de l’EDF ADN Tour Handisport, circuit de raids handi-valides en pleine nature. 

Notre partenariat avec la Fédération Française de Canoë-Kayak est, quant à lui, historique et en lien avec nos métiers d’énergéticien. C’est un partenariat de proximité sur lequel nous nous appuyons énormément pour valoriser la protection environnementale ainsi que la gestion et l’exploitation des espaces d’eau.

Enfin, nous sommes aussi très mobilisés avec la FFF sur cet enjeu, notamment sur le sujet de l’efficacité énergétique des stades, mais également sur la sensibilisation des jeunes, grâce à des projets d’ateliers sur l’environnement et le climat.

« Nous développons des programmes RSE intelligents avec toutes les fédérations dont nous sommes partenaires »
To Top
Send this to a friend