interview Karim Bouamrane - Maire Saint-Ouen
Interview

« Saint-Ouen va rapidement devenir un vrai laboratoire en matière d’écologie dans le sport »

Photo Saguez-SCAU-Realités

Sous l’impulsion de son nouveau maire, la politique des grands travaux est solidement engagée du côté de Saint-Ouen-sur-Seine. Et le sport y tient une place particulièrement importante : forte implication dans le projet de modernisation du mythique Stade Bauer, hébergement d’une partie du Village Olympique de Paris 2024, réhabilitation d’infrastructures sportives de proximité… Et la nouvelle équipe municipale n’oublie pas d’inclure les enjeux climatiques au cœur des projets portés. Lors d’un entretien accordé à Ecofoot.fr, Karim Bouamrane, Maire de Saint-Ouen-sur-Seine et Vice-Président du Conseil Départemental de la Seine-Saint-Denis, revient en détail sur l’ambition qu’il porte en matière de développement sportif pour sa commune.

En mai dernier, la Mairie de Saint-Ouen a cédé le mythique Stade Bauer au groupe Réalités contre un montant de 26,5 M€. Quelles sont les motivations qui ont guidé une telle décision ?

Agé de 111 ans, le Stade Bauer était dans un état déplorable sans aucune intervention lourde depuis les 3 dernières décennies. Sa rénovation était bloquée politiquement, juridiquement et économiquement. Le rénover était un engagement de campagne. Engagement que je porte depuis plus de 20 ans. Nous avons donc réinscrit ce projet dans la légalité du concours « Inventons la Métropole » lancé par la Métropole du Grand Paris. Nous avons activé l’alignement des planètes.

La seule possibilité de rénover le Stade Bauer et de proposer un haut lieu de sport et de vie dans ce quartier était la cession sur la base d’un prix fixé par les services de l’Etat. Notre idée était aussi de passer d’un lieu public privatisé pour le club à un lieu privé ouvert sur la ville et ses habitants. Nous ambitionnons aussi un stade écoresponsable avec un terrain de pleine terre et des sièges issus du recyclage par exemple. Aujourd’hui, le groupe Réalités, nouveau propriétaire, réalise avec ces orientations claires un stade de 10 000 places adossé à un projet d’aménagement qui va proposer de l’activité, des services, de la culture, de la restauration… Ce projet va soutenir le retour au premier plan du Red Star FC. La Ville a pour ambition un retour en Ligue 1 avant 2025 dans un écrin écoresponsable et à la pointe.

En outre, nous accueillons, à moins de 2 kilomètres de Bauer, le village des athlètes olympiques. Nous travaillons avec Paris 2024 à ce que le Stade Bauer soit un site d’entrainement pour les Jeux Olympiques et Paralympiques.

La Ville de Saint-Ouen va-t-elle s’impliquer financièrement dans le projet de rénovation du Stade Bauer porté par Réalités ? Ce projet a-t-il vocation à renforcer le développement économique et l’attractivité de la commune ?

La Ville est complètement impliquée dans la coordination du projet en associant l’ensemble des acteurs et notamment les habitants riverains du Stade Bauer. La part financière de la Ville est dorénavant plutôt axée sur les aménagements autour du stade : accès, facilitation des flux, aménagement des voiries, école juste en face… Notre objectif est aussi de lier en trame verte, via le Stade Bauer, la Seine au Nord aux Puces situées au Sud. D’un point de vue économique, le Stade Bauer va fortement impacter le dynamisme et attirer de nouveaux acteurs. Nous voulons en faire un lieu de vie ouvert qui associe autant le commerce de proximité que l’excellence sportive et culturelle. Rappelons que notre ville va également accueillir dans les prochaines années le Village Olympique, le campus hospitalo-universitaire de Saint-Ouen Grand Paris Nord, le siège de la DGSI, une ferme urbaine, une halle gourmande d’envergure, l’activation de navettes fluviales pour rejoindre durablement la Défense… Saint-Ouen est au cœur de la Métropole et constitue le futur poumon écoresponsable francilien.

Photo LP/Icon Sport
Maire de Saint-Ouen, Karim Bouamrane s’est fortement mobilisé pour faire aboutir un projet de modernisation du Stade Bauer

Au-delà du projet Bauer, comment la Ville de Saint-Ouen compte-t-elle soutenir le Red Star FC dans son développement ?

Notre politique repose sur quatre axes : une ville où l’on se sent en sécurité ; une ville belle ; une ville qui démocratise l’excellence et une ville qui rayonne. Notre soutien au Red Star FC s’inscrit pleinement dans cette vision stratégique. D’abord d’un point de vue associatif. Nous souhaitons que l’ensemble des enfants qui veulent jouer au foot le fassent sous la bannière du Red Star. Ensuite, nous appuyons la connexion du club avec l’ensemble des entreprises du territoire qui vont investir dans le Red Star. Enfin, nous faisons converger l’ensemble des acteurs politiques et institutionnels jusqu’à l’Etat avec une vision simple : soutenir le Red Star c’est accompagner notamment nos jeunes vers l’excellence. Un Red Star FC fort sur notre territoire c’est un vecteur puissant de fierté et de professionnalisme inspirant pour nos jeunes générations.

« La Ville a pour ambition un retour en Ligue 1 du Red Star avant 2025 dans un écrin écoresponsable et à la pointe »

La somme perçue de la vente du Stade Bauer sera-t-elle réinvestie dans la politique de développement du sport à Saint-Ouen ? Globalement, quel est le budget de la Ville de Saint-Ouen consacré au sport ?

L'accès à la totalité de l'article est réservé à nos abonnés Ecofoot Premium


Pas encore abonné à Ecofoot Premium ? S'abonner à Ecofoot Premium, c'est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot en ligne
  • Recevoir en avant-première nos magazines numériques
  • Soutenir le développement d'un média que vous appréciez


  • Magazine N°81


    « Saint-Ouen va rapidement devenir un vrai laboratoire en matière d’écologie dans le sport »
    To Top
    Send this to a friend