arkema naming football féminin
Interview

« Être un acteur du développement du football féminin français »

Romain Biard / Shutterstock.com

Nouer des partenariats commerciaux pour favoriser le développement d’une discipline sportive. C’est la philosophie qu’adopte Arkema à travers son engagement dans le football féminin. Après un premier accord concernant la Coupe du Monde Féminine 2019, le géant français des matériaux de spécialités a acquis le naming de la D1 Féminine – devenue depuis D1 Arkema – pour trois saisons. Lors d’un entretien accordé à Ecofoot, Vincent Cottereau, Responsable Sponsoring chez Arkema, nous détaille les principaux objectifs que cherche à atteindre Arkema à travers son engagement dans le football féminin français.

Au cours des dernières années, Arkema a axé sa stratégie de sponsoring autour du football féminin, en devenant notamment Supporter National de la Coupe du Monde Féminine 2019 organisée en France, puis en s’emparant du naming de la D1 Arkema pour 3 saisons (2019-22). Pouvez-vous revenir sur la genèse de cet engagement dans le football féminin français ?

Avant d’investir dans le football féminin, Arkema était déjà présent dans le sport à travers ses engagements dans la voile. Une discipline qui nous a permis de construire un discours orienté autour de la performance de nos matériaux. Nos investissements dans ce sport nous permettent de tester certaines innovations du groupe dans la construction des bateaux. Des bateaux qui participent aux plus grandes compétitions telles que la Route du Rhum par exemple.

Notre engagement dans la voile est en adéquation parfaite avec notre activité. Cela nous permet de communiquer autour de notre savoir-faire et de nos compétences. Néanmoins, nous trouvions qu’il manquait une dimension à notre stratégie de sponsoring. Nous avons alors entamé une réflexion et commencé à rencontrer des acteurs de l’industrie sportive dans l’optique d’enrichir notre stratégie de sponsoring sportif. Dans le cadre de cette réflexion, nous avons rencontré à plusieurs reprises les dirigeants du LOC 2019 (ndlr : Comité Local d’Organisation de la Coupe du Monde Féminine 2019). Les échanges ont été constructifs et nous nous sommes vite aperçus qu’un tel partenariat répondait à tous nos critères. En avril 2018, nous avons alors pris la décision d’officialiser le partenariat avec la FIFA en devenant Supporter National de la Coupe du Monde Féminine 2019 organisée en France.

Quels étaient les objectifs poursuivis par Arkema à travers le sponsoring de la Coupe du Monde Féminine 2019 ?

En interne, Arkema a un vrai défi à relever en termes de féminisation de ses effectifs. Historiquement, en France, le monde industriel est plutôt masculin. De plus, nous souffrons d’un déficit de notoriété : nos activités sont orientées vers le B2B et nous ne sommes pas connus du consommateur final. Ainsi, il est difficile pour nous de concurrencer des entreprises plus grand public pour attirer les étudiantes sortant des grandes écoles de chimie. Notre investissement dans le football féminin doit nous permettre d’inverser une telle tendance. Nous avons ainsi la possibilité de construire un discours légitime et audible auprès de la cible féminine. A travers notre engagement dans le football féminin, nous montrons qu’Arkema œuvre au quotidien pour aider les femmes à prendre toute leur place dans la société et à briser certains plafonds de verre et autres résistances qui existent encore malheureusement.

D’un point de vue territorial, les sites accueillant la Coupe du Monde correspondaient aux lieux d’implantation de nos usines – hormis en Bretagne où nous ne sommes pas présents. Cela a alors facilité notre travail en matière d’activation du partenariat. Nous avons invité de nombreuses parties prenantes lors des différentes rencontres de la compétition. Nous avons pu réaliser également un gros travail pédagogique et d’évangélisation autour de nos activités dans les différents stades de la compétition.

Enfin, le football féminin est une discipline populaire en Europe mais aussi en Amérique du Nord et en Asie. Des marchés qui sont très intéressants pour Arkema. Sponsoriser un événement tel que la Coupe du Monde, cela nous a permis de donner une dimension internationale à notre engagement dans le football féminin.

Comment avez-vous décidé, à l’issue de la compétition, de poursuivre votre engagement dans le football féminin, en acquérant l’accord de naming de la D1 Féminine auprès de la FFF ?  

L'accès à la totalité de l'article est réservé à nos abonnés Ecofoot Premium


Pas encore abonné à Ecofoot Premium ? S'abonner à Ecofoot Premium, c'est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot en ligne
  • Recevoir en avant-première nos magazines numériques
  • Soutenir le développement d'un média que vous appréciez


  • Magazine N°70


    « Être un acteur du développement du football féminin français »
    To Top

    Send this to a friend