Stratégie

GS Marseille Consolat : Le petit frère qui veut devenir grand

marseille consolat stratégie développement

« Devenir l’égal de l’Atlético de Madrid à Marseille, tout en gardant notre identité d’un club de quartier ». Voilà résumé en une phrase le projet du GS Marseille Consolat. Si le chemin est encore long avant une finale de Champions League et l’arrivée d’Antoine Griezmann, le club marseillais connaît une vraie croissance depuis quelques années. Portrait du « deuxième » club de Marseille, qui cherche à sortir de l’ombre de son prestigieux voisin. Par Florian Baud.

Marseille Consolat a véritablement commencé à faire parler de lui la saison dernière à cette époque. Le promu de CFA trône alors sur le podium du championnat de National avec le rêve fou de connaître une deuxième montée en un an et de devenir le deuxième club professionnel de Marseille. Une possible cohabitation au Vélodrome est déjà évoquée alors que les plus médisants n’hésitent pas à parler d’un derby pour la saison 2016/2017 étant donné les difficultés sportives de l’OM au printemps dernier. Finalement, Consolat verra la montée lui échapper pour un petit point au profit d’Amiens. Le rêve envolé, comment gérer le retour à la réalité et ne pas sombrer dès la saison suivante ?

Plus petit budget de National pour l’exercice 2016/2017 malgré une augmentation considérable pour atteindre les 900 000€ (soit plus faible que certains clubs de CFA), la direction a décidé de mettre en place une véritable stratégie marketing pour accompagner au mieux le développement sportif du club. D’un point de vue économique, l’objectif principal est de diversifier les sources de revenus du club notamment par le développement du partenariat privé. Le club entend s’appuyer sur la passion qui anime la cité phocéenne pour le football pour renforcer l’attachement des supporters, déjà l’un des piliers du club. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le club possède une grande fanbase, notamment sur les réseaux sociaux avec presque 50 000 abonnés en combinant Facebook, Twitter et Instagram, ce qui en fait le 5ème club le plus suivi de National. Cette communauté est très importante car c’est l’un des principaux arguments du club pour trouver de nouveaux sponsors. Frédéric Bussutil, directeur marketing et communication du club, s’explique : «En National, on n’est pas aussi exposé que les clubs de Ligue 1. Le fait d’avoir un grand nombre de fans sur nos réseaux sociaux nous permet de plus facilement convaincre les entreprises de nous soutenir, car on leur offre une visibilité importante».

Depuis quelques mois maintenant, les supporters du club sont sollicités pour choisir la nouvelle devise de Consolat, via un vote sur les médias du club. Cette démarche hautement symbolique montre bien la volonté du club de s’ancrer encore plus dans son paysage local, comme nous le confirme Frédéric Bussutil : « À travers cette action, on veut faire comprendre à nos supporters que ce club, c’est aussi et surtout le leur. Nous avons conscience que la valeur d’un club se mesure aussi à la valeur de ses supporters ». Cette véritable passion des supporters pour le club et les valeurs qu’il véhicule est aussi un bon moyen de doper les revenus merchandising, une autre source de recettes exploitée par le club avec la création récente d’une boutique en ligne et la présence de produits dérivés dans un magasin Intersport de la cité phocéenne.

[Concours] Notre devise, c’est la vôtre !
Devant le succès de cette opération et vos nombreuses propositions, nous avons…

Publié par GS Consolat Marseille sur mercredi 1 mars 2017

GS Consolat : vers la conclusion d’un partenariat avec l’OM ?

Cette volonté d’ancrer le club dans son paysage local se reflète bien dans la stratégie mise en place par le club pour son développement commercial : «Tout d’abord, on privilégie les partenariats avec des acteurs locaux. De plus, on n’essaye pas de convaincre des grands groupes numéro 1 dans leur domaine, mais on se rapproche de structures plus petites et qui se battent avec leurs moyens pour un jour concurrencer ces leaders. Cela correspond plus à nos valeurs et à notre vision » nous assure Frédéric Bussutil, en référence à la situation de Consolat face à l’Olympique de Marseille. Le partenariat maillot conclu avec la marque de chaussures de foot WizWedge illustre bien cette citation, la firme marseillaise étant un minuscule acteur du monde de la chaussure en comparaison des géants du secteur tels que Nike et Adidas.

Enfin, le club compte sur l’arrivée de la nouvelle direction de l’OM pour obtenir un soutien important dans sa quête de professionnalisation. «On a tout de suite constaté une volonté de rapprochement chez les nouveaux dirigeants. On a déjà eu plus de contacts que du temps de Vincent Labrune ! Signer un partenariat serait une belle opportunité sur le plan sportif et aussi sur le plan économique.» De quoi relancer le rêve d’une accession en Ligue 2 ? Cela tombe bien, après un début de saison difficile et un changement d’entraîneur, les coéquipiers de Julien Lopez, le grand frère de Maxime, sont idéalement placés à la 7ème place à seulement 4 points d’une place sur le podium et d’un ticket pour l’antichambre du foot français.

Si vous souhaitez prolonger la discussion, n’hésitez pas à suivre le compte Twitter de Florian Baud 

Source photo à la Une : GS Consolat Marseille (Facebook)

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer