Economie

Quel mercato pour l’AS Saint-Etienne ?

asse mercato estival
ricochet64 / Shutterstock.com

Ayant pleinement réussi son dernier mercato hivernal, l’AS Saint-Etienne devrait prospecter le même profil de joueurs en cette période estivale afin de renforcer son effectif. Mais le contexte pourrait même pousser le club stéphanois à aller un peu plus loin. Décryptage…

La fin de l’année civile 2017 n’est déjà plus qu’un lointain souvenir pour les supporters de l’ASSE. Subissant défaite sur défaite via des scores fleuves qui ont coûté cher dans la course à l’Europe en fin de saison ; la direction de l’AS Saint-Etienne est parvenue à complètement renverser la dynamique sportive grâce à des modifications judicieuses opérées dans l’encadrement sportif et aux retouches importantes réalisées au sein de l’effectif l’hiver dernier.

Trois des quatre recrues arrivées en janvier ont largement contribué à l’excellente seconde partie de saison 2017-18 du club stéphanois. Si l’ASSE n’a pas eu à verser d’indemnités de transfert conséquentes pour attirer de tels joueurs – en raison de situations contractuelles particulières – le club stéphanois a en revanche accepté de verser des rémunérations fixes supérieures à 100 000 € par mois. Des salaires qui ont contraint la direction des Verts à ranger au placard le sacro-saint Salary Cap, pourtant à la base de la stabilité financière retrouvée par le club sous l’ère Galtier.

Un effort financier qui n’a vraisemblablement pas mis en danger les comptes du club. Bien que le rapport financier de l’exercice 2017-18 ne sera révélé qu’en début d’année prochaine ; les dirigeants stéphanois se sont déjà montrés rassurants à ce sujet. D’autant que certaines transactions enregistrées dans le sens des départs l’hiver dernier – notamment le départ de Bryan Dabo à la Fiorentina – ont permis au club stéphanois de financer cet effort salarial.

ASSE : le moment opportun pour investir ?

Le timing de l’appel d’offres des droits TV domestiques de Ligue 1 n’a pas été choisi au hasard. Si le moment a été jugé opportun par les dirigeants de la LFP pour stimuler la concurrence entre les différents acteurs ; la conclusion de la procédure en amont de l’ouverture du mercato estival a certainement été une prérogative imposée par les dirigeants de L1.

En effet, même si les nouveaux droits n’entreront en vigueur qu’à partir de la saison 2020-21, les clubs bien gérés en Ligue 1 vont pouvoir anticiper cette inflation des recettes télévisuelles. Or, l’AS Saint-Etienne se retrouve exactement dans cette position.

Après n’avoir cessé de présenter un résultat net positif au cours des derniers exercices, l’ASSE a pu considérablement consolider ses fonds propres et accumuler des liquidités. Une cagnotte, estimée entre 15 et 20 M€, qui pourrait désormais servir lors des deux prochains exercices pour améliorer la compétitivité sportive tout en anticipant l’entrée en vigueur des nouveaux droits.

D’autant que reconstruire un portefeuille d’actifs joueurs conséquents est indispensable pour l’AS Saint-Etienne afin de séduire à terme un potentiel repreneur. Un point qui pourrait d’ailleurs être à l’origine de l’arrêt des négociations entre Peak6 et les propriétaires actuels du club stéphanois.

« Les meilleurs joueurs sont soit dans leur dernière année de contrat (M’Vila, Subotic…), soit trop âgés (Ruffier, Perrin…). Aucun joueur a l’heure actuelle ne peut valoir 10 M€ sur le marché par exemple » nous confiait ainsi récemment Manu Lonjon, Journaliste spécialisé dans le mercato pour Yahoo Sport.

ASSE : vers un mercato estival similaire au dernier marché hivernal ?

Si la direction de l’AS Saint-Etienne ne semble pas encline à percevoir tous les dividendes de sa bonne gestion passée lors de ce mercato estival, elle va probablement profiter de sa marge de manœuvre pour poursuivre la réorientation de sa politique de transfert déjà observée l’hiver dernier.

 « Jean-Louis Gasset souhaite 3 à 4 renforts du même niveau que ceux recrutés cet hiver. Le Salary Cap n’étant plus à l’ordre du jour les concernant. Le club va alors chercher à recruter des joueurs confirmés sans débourser d’importantes indemnités à l’image des arrivées de M’Vila et Subotic. Cela laissera alors la possibilité au club de verser des salaires confortables pour pouvoir attirer des joueurs d’un tel calibre » détaille ainsi Manu Lonjon.

« L’ASSE va recentrer ses moyens sur 3 ou 4 joueurs qui vont apporter une réelle plus-value à l’effectif. En parallèle, le club va sûrement tenter un ou deux paris. Mais globalement, l’ASSE va axer sa politique de recrutement sur la qualité plutôt que sur la quantité » confirme alors Christophe Hutteau, agent de joueurs.

En revanche, le club ne devrait pas être encore prêt à dépenser une somme à 8 chiffres pour recruter un nouvel élément. D’où la tenue de négociations serrées avec l’Olympique de Marseille concernant le transfert définitif de Rémy Cabella. En revanche, la nouvelle politique salariale mise en place par l’ASSE pourrait convaincre Mathieu Debuchy de prolonger son séjour dans le Forez. Et de faire venir deux à trois éléments expérimentés supplémentaires, permettant de réinstaller l’ASSE dans le top 5 de L1. Réponse définitive attendue pour fin août.

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer