Economie

Chelsea FC : vers la fin de l’ère Abramovitch ?

chelsea vente abramovitch
CosminIftode / Shutterstock.com

Certaines décisions dernièrement prises par la propriétaire de Chelsea FC, Roman Abramovitch, font craindre un désengagement du milliardaire russe du club londonien. Une spéculation à laquelle le boss de Chelsea FC a coupé court. Pour le moment…

Les relations diplomatiques entre la Russie et le Royaume-Uni ne sont pas au beau fixe. Et c’est un euphémisme : le gouvernement britannique ainsi que la famille royale ont refusé d’envoyer une délégation officielle lors de la cérémonie d’ouverture de la Coupe du Monde 2018.

L’affaire Skripal, survenue au mois de mars dernier, a clairement ravivé les tensions entre les deux pays. Le gouvernement de Theresa May, soutenu notamment par les Etats-Unis, a rapidement accusé la Russie d’être à l’origine de l’empoisonnement de l’ancien espion dans le sud de l’Angleterre. Une accusation jugée comme ridicule par l’administration Poutine.

Cet incident traduit en réalité la montée des tensions entre le Royaume-Uni et la Russie observable depuis quelques mois. Lors de la cyber-attaque de juin 2017, paralysant de nombreuses grandes administrations et entreprises européennes dont l’agence britannique WPP, le gouvernement de Theresa May n’avait également pas hésité à évoquer la responsabilité de la Russie dans cette manœuvre. Et l’interception de deux bombardiers russes dans l’espace aérien britannique en janvier 2018 n’a pas apaisé les tensions entre Londres et Moscou.

Roman Abramovitch, victime collatérale de la montée des tensions ?

Cette montée des tensions entre les deux pays n’est pas sans incidence sur la tranquillité des nombreux milliardaires russes vivant à Londres. Et l’un d’entre eux a d’ailleurs connu une sérieuse mésaventure il y a quelques semaines. Roman Abramovitch, propriétaire de Chelsea FC, n’a pas pu recevoir en temps et en heure son visa lui permettant de continuer de séjourner au Royaume-Uni en raison de documents supplémentaires demandés par les autorités britanniques.

Un véritable camouflet pour le boss du club londonien. Néanmoins, pour pouvoir continuer de séjourner au Royaume-Uni six mois dans l’année, Roman Abramovitch a dernièrement fait les démarches nécessaires pour acquérir la citoyenneté israélienne. Une solution qui lui a épargné plusieurs centaines de milliers d’euros d’investissement dans un programme CIP lui permettant d’acquérir une citoyenneté de l’Union Européenne.

Vers un désengagement de Chelsea FC ?

Cet imbroglio administratif avec les autorités britanniques n’est pas sans conséquence sur les plans d’investissement envisagés pour Chelsea FC. Le propriétaire des Blues a dernièrement annoncé vouloir renoncer au projet de modernisation de Stamford Bridge.

Un renoncement qui raisonne comme un coup dur pour le futur de Chelsea FC. Le projet de modernisation et d’agrandissement de Stamford Bridge – devant porter la capacité de l’enceinte des Blues aux alentours de 60 000 places – devait permettre au club londonien de doubler son chiffre d’affaires d’ici 2025 selon les prévisions dévoilées par Chris Townsend, Directeur Commercial de Chelsea FC. Soit un objectif de l’ordre de 700 M£ de revenus.

Mais la lenteur de la procédure liée à l’obtention d’un nouveau visa ne serait pas la seule cause à ce premier désengagement. Les difficultés liées à la concrétisation d’un tel projet et le coût final de l’agrandissement du stade – estimé à plus de 1 Md£ – auraient contribué à dissuader Roman Abramovitch de poursuivre de tels travaux.

Chelsea FC, un club en vente ?

Le renoncement au projet de nouveau stade n’est pas le seul élément troublant rythmant l’actualité des Blues au cours des dernières semaines. Une certaine inertie dans le domaine sportif – notamment au niveau du choix du futur technicien du club et du recrutement – inquiète de plus en plus les fans des Blues.

Le Brexit – pouvant fragiliser la croissance économique de la Premier League – et le désinvestissement progressif des hommes d’affaires russes dans le football – suite à l’organisation de la Coupe du Monde 2018 – peuvent-ils finir par convaincre Roman Abramovitch de vendre le club de Chelsea FC ?

« Si le problème du visa n’est pas réglé rapidement, tout peut arriver » a dernièrement lancé Trevor Birch, ancien patron de Chelsea FC, lors d’un entretien accordé à la BBC. Celui qui a facilité la vente de Chelsea FC à l’homme d’affaires russe en 2003 estime que le club londonien pourrait prochainement être mis sur le marché par Roman Abramovitch.

Néanmoins, en cas de vente, l’homme d’affaires russe cherchera certainement à récupérer sa mise. Un investissement qui est loin d’être négligeable car Roman Abramovitch a injecté près de 1,2 Md£ dans les comptes du club depuis son arrivée à la tête de Chelsea FC. Une transaction à hauteur de 1,5 Md£ ne semble pas irréalisable compte tenu de la valorisation actuelle des clubs anglais.

Pour le moment, malgré ses difficultés avec les autorités britanniques, Roman Abramovitch n’aurait nullement l’intention de se séparer de son club. Il aurait même éconduit une première prise de renseignement de Jim Ratcliffe, patron du groupe de pétrochimie Ineos. Et les rumeurs concernant ses intentions de vendre le club ne sont pas nouvelles. Dès 2009, suite à la crise des subprimes, la presse britannique avait révélé la tenue de négociations entre l’homme d’affaires russe et un fonds saoudien concernant le rachat de Chelsea FC. Des rumeurs qui ont jusqu’à présent toujours été démenties par le Board de Chelsea FC. Jusqu’à présent…

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer