Stades

Le Real Madrid en quête d’un nouveau namer ?

naming real madrid
Enrique Palacio Sansegundo / Shutterstock.com

La direction du Real Madrid devra sans doute redémarrer une campagne de prospection commerciale afin de dénicher un namer en capacité de satisfaire ses exigences commerciales.

Le Real Madrid pensait avoir trouvé la perle rare. Dans un contexte européen difficile, le club madrilène était parvenu en 2014 à poser les bases d’un accord de naming permettant au club d’empocher une somme évaluée à 20 M€ par exercice de la part de son nouveau partenaire.

Un contrat qui avait alors été négocié avec la société pétrolière IPIC, désireuse notamment de communiquer autour de sa marque CEPSA. En attendant d’exécuter ce contrat de naming – qui devait voir le jour après la reconfiguration du stade Santiago Bernabeu – l’entreprise émiratie avait également accepté de devenir sponsor du Real Madrid contre un investissement compris entre 3 et 4 M€ par saison.

Néanmoins, selon les informations dernièrement divulguées par la presse espagnole, l’exécution du contrat de naming ne devrait pas avoir lieu. En effet, la nouvelle société ayant absorbé IPIC, Mubadala, aurait dernièrement négocié un retrait de l’accord commercial précédemment discuté avec le club madrilène. D’ailleurs, les espaces commerciaux habituellement réservés à CEPSA ont dernièrement été confiés à Emirates, qui vient de prolonger son contrat de sponsoring maillot avec le Real Madrid.

En proie à des difficultés financières au cours des dernières années en raison du maintien des prix bas du pétrole, IPIC aurait ainsi renoncé à acquérir le naming du stade Santiago Bernabeu. Les retards dans les travaux de modernisation de l’enceinte – en raison notamment des négociations avec les collectivités locales – et le réaménagement du projet – avec l’abandon de la construction d’un hôtel au cœur de l’enceinte – auraient également été évoqués par la firme émiratie pour justifier son changement de position.

Au-delà la non-exécution du contrat de naming, les relations entre le Real Madrid et CEPSA ne seraient pas idylliques. Certains éléments du premier accord initialement conclu n’auraient pas été honorés. Ainsi, les deux partenaires avaient notamment pour mission d’internationaliser les activités du musée Real Madrid. Mais aucun projet n’a été élaboré pour atteindre un tel objectif.

Malgré le probable retrait d’IPIC – aucun protagoniste n’a pour le moment commenté une telle information – le Real Madrid compte toujours trouver un namer en capacité de débourser 20 M€ pour associer son nom au stade Santiago Bernabeu. Un montant qui semble correspondre aux données du marché pour le club madrilène, se basant notamment sur le dernier accord conclu entre Wanda et l’Atletico de Madrid, permettant aux Colchoneros d’encaisser une somme estimée à 10 M€ par exercice.

Le Real devra néanmoins faire face à la concurrence de nombreux grands clubs européens (Chelsea FC, Tottenham Hotpsur, FC Barcelone…) qui cherchent également à conclure un accord de naming supérieur à 10 M€ par exercice. La bataille s’annonce rude alors que ce marché tarde à décoller sur le Vieux Continent…

Articles populaires

To Top
Tweetez3
Partagez26
Partagez13