Politique / Droit

Le syndicalisme : meilleur rempart contre la globalisation à outrance du football ?

syndicalisme globalisation football
Christian Bertrand / Shutterstock.com

Alors que la course à la croissance conduit les ligues et les clubs européens à densifier leurs stratégies d’internationalisation ; certains acteurs dont notamment les syndicats de joueurs professionnels ont un rôle à jouer dans le maintien des liens entre un club de football et son territoire d’origine. Eclairage.

Cela avait commencé au siècle dernier par l’organisations de premières tournées estivales dans des contrées exotiques afin d’exposer son équipe à de nouveaux publics. Cela s’est poursuivi avec l’ouverture de canaux numériques en différentes langues, l’inauguration d’écoles de football aux quatre coins du globe ou encore l’aménagement de nouveaux horaires pour les rencontres officielles afin de satisfaire les demandes de marchés lointains.

Mais la direction de LaLiga a franchi une nouvelle étape l’été dernier dans sa volonté d’internationaliser davantage ses compétitions. Javier Tebas, patron de la ligue espagnole, a ainsi annoncé il y a deux mois la signature d’un accord commercial avec l’organisateur de tournois amicaux Relevent Sports. Un accord qui stipule l’organisation d’une rencontre officielle de Liga par saison… en Amérique du Nord durant les 15 prochaines années !

Alors que les principales ligues européennes n’avaient osé jusqu’à présent délocaliser seulement leur Trophée des Champions – depuis 2009 pour la Ligue 1 – voilà que LaLiga pousse le bouchon toujours plus loin dans sa volonté de rattraper la Premier League en termes de revenus internationaux. Une « innovation » qui doit prendre effet dès cette saison avec notamment l’organisation d’un alléchant FC Barcelone – Girona – donc un derby catalan – à… Miami !

Le syndicat des joueurs professionnels espagnols s’oppose à cette décision

Alors qu’une telle décision présente tous les critères d’une véritable « révolution », Javier Tebas a pris soin d’éviter de consulter certaines parties prenantes pouvant venir obstruer sa course à l’internationalisation. En premier lieu les groupes de supporters des clubs de Liga, qui ont bien évidemment manifesté leur mécontentement à l’égard d’une telle mesure.

Des supporters qui ont trouvé un précieux allié dans leur combat : l’AFE. Le syndicat défendant les intérêts des footballeurs professionnels évoluant en Espagne s’est immédiatement opposé au projet défendu par Javier Tebas et Relevent Sports. Mettant en avant la nécessité de préserver la santé des joueurs, David Aganzo, patron de l’AFE a également soutenu la nécessité de défendre l’intérêt des supporters. Dans ce combat, David Aganzo est soutenu par l’ensemble des capitaines de Liga, réunis fin août à l’initiative de l’AFE. Et les différents protagonistes n’écartent pas l’idée de faire grève pour contester une telle mesure.

« Javier (Tebas) et moi avons une vision différente de notre sport. J’envisage notre sport en prenant en compte les supporters, pour qu’ils puissent supporter tranquillement leur équipe. Les décisions ne doivent pas être guidées par les droits TV ou encore dans le seul intérêt des fans situés aux Etats-Unis ou au Japon » avait alors commenté début septembre David Aganzo, à la sortie d’une réunion avec… Javier Tebas.

En Premier League, le PFA s’est opposé au projet de 39ème journée

L’AFE peut-elle avoir raison du projet d’internationalisation de LaLiga concocté par Javier Tebas et Relevent Sports ? Alors que la « joint-venture » détenue à parts égales par la ligue espagnole et la société américaine a déjà été montée, la capacité de nuisance du syndicat – soutenu par les associations de supporters – n’est pas à négliger.

D’autant qu’un précédent existe au sein du football européen. En 2008, le Board de la Premier League présente fièrement son projet de « 39ème journée » disputée à l’étranger et réunissant les meilleurs clubs du championnat anglais. Un projet qui sera immédiatement torpillé par le syndicat des joueurs professionnels anglais, le PFA.

Très puissant au sein du football anglais – il réunit quasiment 100% des joueurs professionnels évoluant outre-Manche – le PFA parvient souvent à ses fins. Outre la mise à mort du projet de 39ème journée disputée à l’étranger, le syndicat remporte régulièrement ses batailles, notamment sur le terrain économique. Le PFA est, par exemple, à l’origine de la « Football Creditors Rule », permettant de prioriser les salaires dus aux joueurs par rapport aux autres créanciers dans le cadre d’une procédure de redressement judiciaire d’un club de football. Une règle qui a notamment bien rendu des services aux joueurs de Portsmouth FC à la fin des années 2000.

Lutte AFE / LaLiga : une simple question d’argent ?

Alors que la direction de l’AFE semble avoir pris fait et cause pour les supporters dans ce projet de délocalisation de rencontre(s) de Liga ; la cause défendue par le syndicat pourrait être moins noble qu’il n’y parait. « J’ai lu que le syndicat espagnol revendiquait une part des revenus tirés de l’opération » indiquait ainsi dernièrement à nos confrères de L’Equipe Philippe Piat, CoPrésident de l’UNFP, syndicat défendant les intérêts des footballeurs professionnels évoluant en France.

La santé des joueurs et les droits des supporters ne seraient donc pas les seuls motifs d’opposition de l’AFE. Le syndicat chercherait également à obtenir sa part du gâteau afin de la reverser aux joueurs défendus. Une logique qui n’est guère condamnable pour un syndicat, à condition que les sommes servent à améliorer les droits des joueurs dans leur globalité, et non à revaloriser les salaires des hypers stars du championnat.

Si les supporters peuvent compter sur les syndicats de joueurs pour lutter contre la délocalisation des rencontres grâce à une conjonction des intérêts ; leur mobilisation reste essentielle pour éviter une rupture entre leur club et leur territoire d’origine. D’autant que d’autres projets de délocalisation de rencontres pourraient fleurir prochainement, notamment concernant la Champions League.

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer