Politique ajax amsterdam réforme système prêts

Publié le 11 septembre, 2017 | par Anthony Alyce

L’Ajax Amsterdam demande une réforme du système des prêts

La direction du club néerlandais souhaiterait que les instances internationales imposent une réglementation concernant les prêts des jeunes joueurs.

Seulement trois mois après sa finale de C3, l’Ajax Amsterdam ne disputera aucune compétition européenne en cette saison 2017-18. Après avoir été sorti par l’OGC Nice au troisième tour préliminaire de Champions League, le club néerlandais a ensuite été éliminé dès la phase de barrages de la C3 face aux Norvégiens de Rosenborg.

Disposant pourtant de jeunes joueurs pétris de talent, la gestion du mercato estival avec la vente de nombreux éléments explique en partie la faillite de l’Ajax sur la scène européenne en ce début d’exercice 2017-18.

Toutefois, présent dernièrement au Soccerex pour évoquer le modèle économique et sportif de l’Ajax, le Président du club, Edwin van der Sar, a pointé un problème plus global qui handicape sérieusement le développement de son club.

« L’Ajax est un club qui donne sa chance aux jeunes joueurs. Mais, parfois, ils préfèrent signer au sein d’un grand club avec un gros contrat à la clé leur assurant une certaine sécurité financière. Mais ces jeunes joueurs sont ensuite prêtés à de plus petites équipes et ils rencontrent des difficultés à s’imposer au sein de l’équipe première du club acquéreur » a ainsi commenté l’ancien gardien international néerlandais.

Si certains championnats réglementent le nombre de prêts par effectif, ce n’est pas le cas de la Premier League. Et certaines grosses écuries se servent de ce système pour enrôler de très nombreux espoirs afin de les prêter dans des clubs parfois considérés comme satellites.



Chelsea a été l’un des premiers clubs à mettre au point un tel système afin de réduire comptablement les déséquilibres de sa balance des transferts. Le club londonien a ainsi enregistré des plus-values sur des joueurs qui ne sont pas parvenus à s’imposer au sein de son effectif (Romelu Lukaku, Kevin de Bruyne…). Actuellement, le club londonien compte pas moins de… 35 joueurs prêtés dans toute l’Europe !

Manchester City compte intensifier un tel système en misant sur sa dernière acquisition, le club de Girona FC, dernièrement promu en Liga Santander. Cette formation espagnole permettra à City d’optimiser son travail de post-formation concernant les joueurs issus de son académie ou les jeunes pousses recrutées à travers l’Europe.

La FIFA va-t-elle se saisir d’un tel dossier ?

Au-delà des problèmes posés à son propre club, Edwin Van der Sar estime qu’une telle situation n’est pas bonne pour une majorité de jeunes joueurs, qui ont besoin de stabilité pour développer leurs talents sportifs. Le dirigeant néerlandais prône la mise en place d’une solution globale pour enrayer cette spirale.



« Avec la FIFA et l’UEFA, nous devons travailler sur une solution. Nous devons inverser une situation qui va dans la mauvaise direction » a alors ajouté le Président de l’Ajax FC lors de son intervention.

Pour le moment, les ligues européennes semblent plutôt aller en sens inverse. Lors du plan de réformes du football professionnel français présenté par la LFP au mois d’avril dernier, Didier Quillot avait alors exprimé sa volonté de libéraliser les prêts en Ligue 1. Edwin van der Sar appréciera…

Source photo à la Une : Flickr.com – CC BY 2.0


A propos du contributeur / de la contributrice

Spécialiste des problématiques sport-business, j'interviens régulièrement pour différents médias sur des sujets liés à l'économie du football. Entrepreneur & Fondateur d'Ecofoot.fr



Comments are closed.

Back to Top ↑