Merch'

Changer d’équipementier, un choix gagnant pour les gros clubs européens ?

arsenal contrat équipementier
CosminIftode / Shutterstock.com

Arsenal FC devrait changer de partenaire technique à partir de la saison prochaine. Un nouveau contrat qui permettra aux Gunners d’accroître sensiblement leurs revenus commerciaux. A l’image de ses concurrents en Premier League. Eclairage.

Après avoir entamé sa révolution durant l’intersaison – en remplaçant notamment son emblématique manager Arsène Wenger par Unai Emery et en sécurisant son actionnariat – le Board d’Arsenal FC s’attaque désormais aux dossiers commerciaux prioritaires.

Alors que le club londonien cherche à sensiblement revaloriser son contrat équipementier à compter de la saison prochaine ; la direction d’Arsenal aurait trouvé un partenaire en capacité de satisfaire ses exigences financières.

Selon les informations révélées ces dernières semaines par la presse britannique, Adidas aurait dernièrement formulé une offre à hauteur de… 60 M£ par saison pour équiper les Gunners à compter de la saison prochaine ! Un montant qui correspondrait aux aspirations financières des pensionnaires de l’Emirates Stadium.

Changer de partenaire technique, une stratégie gagnante en Premier League

Alors qu’Arsenal avait signé un contrat record en 2013 avec Puma à hauteur de 30 M£ par saison, l’ancienne filiale du groupe Kering ne semble visiblement pas vouloir s’aligner sur les volontés des Gunners pour poursuivre sa collaboration. D’ailleurs, la direction de Puma aurait dernièrement entamé des négociations avec Manchester City FC pour équiper les Citizen à compter de la saison prochaine. Un contrat à hauteur de 50 M£ est évoqué dans la presse britannique.

Le livre de la semaine

Nationalité et équité dans le football

Si le marché des équipementiers a connu une nette inflation en Premier League au cours des dernières saisons, la plupart des cadors du championnat ont été « contraints » de faire jouer la concurrence jusqu’au bout pour obtenir le prix espéré. Une concurrence qui a entraîné à chaque fois un changement de partenaire technique.

Un turnover qui a notamment été initié par Manchester United en 2015. Le club mancunien était alors parvenu à négocier un contrat à hauteur de 75 M£ par saison avec Adidas. Un montant face auquel Nike n’a pu s’aligner. Aujourd’hui encore, Manchester United dispose du contrat équipementier le plus lucratif de Premier League.

Néanmoins, Nike a depuis su parfaitement se rattraper sur le marché anglais en signant des accords avec deux clubs majeurs londoniens. Chelsea FC a même accepté de verser une somme conséquente à Adidasà hauteur de 67 M£ – pour rompre par anticipation son contrat technique. Depuis, les Blues bénéficient de rentrées financières à hauteur de 60 M£ par saison de la part de Nike. La firme à la virgule a également subtilisé Tottenham à Under Armour.

Le PSG cherche actuellement à renégocier à la hausse son contrat équipementier

Engagé jusqu’en 2022 avec son partenaire contre un versement de l’ordre de 25 M€ par saison, le Paris Saint-Germain cherche depuis plusieurs mois à renégocier son contrat avec Nike. Et les différents exemples sur le marché anglais pourraient pousser le club de la capitale à envisager d’autres options si Nike venait à refuser de lui verser la somme de 60 M€ par exercice, objectif fixé par la direction parisienne.

D’autres exemples montrent que la carte de la stabilité peut également entraîner de belles revalorisations de contrat. Nike a ainsi acté avec le FC Barcelone un contrat supérieur à 100 M€ par saison – montant comprenant les reversements liés à l’activité de merchandising. Le FC Bayern est également parvenu en 2015 à signer un contrat à 75 M€ par saison avec son partenaire Adidas. Une situation qui est néanmoins différente : la firme allemande est également actionnaire du club bavarois.

Si la question de l’équipementier n’est pas tranchée du côté du PSG, le club parisien a en revanche fait son choix concernant le sponsoring maillot. Emirates et le Paris Saint-Germain ne prolongeront pas leur accord au-delà de la saison en cours. La direction du PSG cherche actuellement à attirer un nouveau partenaire en capacité de verser la somme de 50 M€ par saison. Dossier à suivre…

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer