Marketing

Facebook Live, un puissant outil de communication au service des clubs de football ?

facebook live communication football
ThomasDeco / Shutterstock.com

Lors du lancement de Facebook Live à la fin de l’année 2015, Marc Zuckerberg définissait cet outil comme « un moyen d’échanger une information de manière brute, personnalisée et spontanée ». Devenu un outil marketing incontournable pour beaucoup d’entreprises, les clubs de football se sont eux aussi lancés à la découverte de ce dispositif. Décryptage par Guillaume Monteiro.

Un internaute passe en moyenne trois fois plus de temps à regarder une vidéo en live sur Facebook plutôt qu’un format vidéo classique selon une étude menée par eMarketer. Des vidéos en live qui suscitent 10 fois plus de commentaires que tout autre type de publications.

Clairement, Facebook Live s’inscrit comme un puissant canal de communication numérique, particulièrement adapté aux besoins des clubs de football. Réunissant ses fidèles supporters sur leur page officielle, les clubs peuvent désormais diffuser en direct auprès de leurs communautés des contenus qui susciteront des réactions en temps réel. Un moyen unique pour recueillir les impressions, les avis voire les sentiments de leurs fans. Un nouvel outil qui favorise également la relation de proximité avec les supporters, peu importe leur localisation. Un supporter qui se sent valorisé grâce à l’accès à des contenus exclusifs.

Avantage supplémentaire, Facebook a mis en place un système d’alerting, permettant ainsi aux clubs d’envoyer une notification aux abonnés de sa page officielle lors de la diffusion d’un événement en direct. Un moyen supplémentaire d’adresser du contenu ciblé aux plusieurs dizaines de millions de fans Facebook de clubs de L1 et L2.

Conscient du potentiel de son nouvel outil, Facebook a déboursé 50 millions de dollars lors de son lancement pour le promouvoir via des partenariats avec des entités sportives. Ainsi, le FC Barcelone a retransmis la conférence presse d’André Gomes en direct sur Facebook suite à son transfert en Catalogne. Une vidéo qui a été vue plus de 550 000 fois. La célèbre joueuse américaine Alex Morgan a également participé au lancement de Facebook Live en diffusant une rencontre de NWSL sur sa page officielle. Une diffusion qui avait généré plus de 15 000 interactions.




 

D’autres clubs européens ont par la suite emboité le pas, cherchant à obtenir une belle visibilité sur des événements ne suscitant pas forcément l’appétit des diffuseurs traditionnels. L’AS Roma, très active dans l’univers numérique, a été le premier club européen à diffuser un match en intégralité via Facebook Live en couvrant sa rencontre amicale face au Terek Grozny à l’été 2016. Séparée en deux publications pour chaque mi-temps, l’opération a généré 300 000 vues sur l’ensemble du match.

Cet été, c’est le LOSC qui s’y est mis lors de l’arrivée de Marcelo Bielsa. Le club nordiste avait alors décidé de jouer sur l’attente suscitée par l’arrivée du technicien argentin après des supporters pour retransmettre sa première rencontre amicale face au Stade de Reims sur Facebook. Plus récemment, l’Inter FC a décidé de diffuser pour la première fois le week-end dernier son match du championnat Primavera (U19) face au Torino.

Ce format convient également parfaitement aux clubs amateurs ou semi-professionnels, ne bénéficiant pas de l’exposition des médias traditionnels nationaux. Facebook Live constitue alors un bon moyen d’accroître sa visibilité tout en entretenant un lien fort avec ses supporters. Le SC Bastia a notamment choisi cette option, en retransmettant l’intégralité de ses rencontres sur la plateforme en cette saison 2017-18, suite à sa relégation administrative en N3.

Facebook poursuit donc son incursion dans l’univers sportif. Après avoir proposé une plateforme permettant de partager des contenus, le réseau social veut s’inscrire comme un acteur référent de la diffusion d’événements en direct. Une stratégie qui pourrait conduire le réseau social à se positionner sur des droits médias premiums concernant les championnats majeurs européens. Wait & see…

Par Guillaume Monteiro

Articles populaires

To Top
Tweetez8
Partagez10
Partagez73

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer