FFvolley
Interview

« Le développement de l’équipe de France féminine est un enjeu primordial pour la FFvolley »

Icon Sport

La crise du COVID-19 engendre de lourdes répercussions sur le fonctionnement de la FFvolley. Discipline (essentiellement) pratiquée en salle, la Fédération Française de Volley a été obligée de prononcer la fin des championnats amateurs au mois de mars dernier en raison de la situation sanitaire et des mesures de restriction prononcées par le gouvernement. Loin de se laisser abattre, la direction de la FFvolley songe déjà à l’accompagnement de ses clubs et licenciés lors de la reprise des activités. Lors d’un entretien accordé à Ecofoot.fr, Eric Tanguy, Président de la FFvolley, fait un point sur l’état de santé de sa fédération tout en évoquant les futurs projets de développement. Propos recueillis par Lucas Morel.

La Fédération Française de Volley a acté au mois de mars dernier l’arrêt des championnats amateurs et a annoncé un plan de relance à destination des clubs à hauteur de 3,4 M€, avec 1,8 M€ financés par la FFVolley auxquels s’ajoute une enveloppe de 1,6 M€ financée par l’Agence Nationale du Sport. Quelles sont les principales mesures mises en place via ce plan ? Ce montant sera-t-il suffisant pour aider les clubs à traverser cette crise ?

Dans ce contexte exceptionnel que nous traversons depuis plus d’un an maintenant, le Conseil d’Administration de la FFvolley s’est réuni le samedi 20 mars 2021 et a acté la fin des compétitions pour les championnats amateurs et un plan de relance à destination de ses instances et de ses clubs. Le principal objectif est de préparer au mieux la saison prochaine pour l’ensemble du volley amateur français.

Nous avons pris 13 mesures à destination de nos licenciés, clubs, comités départementaux et ligues. Notamment la gratuité de la ré-affiliation fédérale des clubs pour la saison prochaine, une remise de 50 % sur les engagements en Coupe de France jeunes M13-M15-M18 sur la saison 2021-22 pour les clubs déjà engagés lors de l’édition 2020-21 ou encore le financement de projets portés par les ligues et comités pour proposer des activités de reprise.

Par le biais de ce plan de relance, la Fédération reverse directement 1,8 M€ aux clubs, un montant important pour notre institution qui dispose de très peu de fonds de réserve. La FFVolley a été très impactée par la crise du COVID-19 à l’instar d’autres fédérations sportives de sports collectifs ou de sports de combat évoluant en salle. Nous avons malheureusement perdu 40 000 licenciés entre la saison 2019-20 et 2020-21, représentant 25 % de recettes en moins pour la Fédération. Et quelques-uns de nos sponsors ont dû revoir leurs engagements à la baisse en raison de l’impact de la crise sur leurs activités. Notre budget a par conséquent subi une baisse importante pour cette année s’élevant à 6,5 M€, contre 9 M€ habituellement.

La FFvolley a décidé d’appliquer une remise de 25% sur la part fédérale pour les licenciés de la saison 2020-21 renouvelant leur licence pour la saison prochaine. Ce dispositif suffira-t-il pour fidéliser les licenciés ? Craignez-vous une hémorragie pour la saison prochaine ? La FFvolley travaille-t-elle sur un plan d’action pour attirer de nouveaux licenciés pour la saison 2021-22 ?

L'accès à la totalité de l'article est réservé à nos abonnés Ecofoot Premium


Pas encore abonné à Ecofoot Premium ? S'abonner à Ecofoot Premium, c'est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot en ligne
  • Recevoir en avant-première nos magazines numériques
  • Soutenir le développement d'un média que vous appréciez


  • Magazine N°77


    « Le développement de l’équipe de France féminine est un enjeu primordial pour la FFvolley »
    To Top

    Send this to a friend