Economie

Qui de Manchester City ou de la Juventus remporte le match économique ?

Pierre Rondeau, économiste chez Football & Stratégie, doctorant en économie et professeur à l’université Paris I Panthéon-Sorbonne, arbitre le match économique entre Manchester City et la Juventus. Le match de C1 a lieu ce soir, à l’Etihad Stadium.

Le stade et la billetterie

L’Etihad Stadium est le stade ultra-moderne de Manchester City. Construit en 1999 pour les Jeux du Commonwealth de 2002, il a une capacité de 47 405 places et 60 000 en configuration concert. Répondant aux critères de catégorie 4 fixés par l’UEFA, le stade a accueilli la finale de la Coupe de l’UEFA en 2008, entre le Zénith Saint-Pétersbourg, vainqueur, et les Glasgow Rangers. En Premier League, les Citizen ont affiché un taux d’affluence moyen de 95% et sont parvenus à dégager un bénéfice net de 56,8 millions d’euros lors de la saison 2014-2015.

Cette année, les dirigeants viennent de débuter un plan de rénovation. La première phase a débuté,  avec un agrandissement de 7 000 sièges, et sera suivi d’un second plan, après 2017, afin d’atteindre la capacité de 62 000 places, devenant ainsi le deuxième stade le plus grand de Premier League.

En face, le stade de la Vieille Dame est le Juventus Stadium, construit en 2011. Ce nouveau stade ultra-moderne, lancé dès 2008, était à la base du renouveau de la Juventus, après la relégation du club en série B en 2006. C’est l’actuel directeur général du PSG, Jean-Claude Blanc, qui est à l’origine de l’enceinte. Elle se veut « un stade à l’Anglaise » avec un public rapproché, une meilleure visibilité pour l’ensemble des spectateurs et une meilleure fonctionnalité pour la télévision. La capacité est de 41 000 places, soit 40% de moins que l’ancien stade des Alpes (69 000).

Cette baisse de capacité a conduit les dirigeants Turinois à multiplier par deux le prix des places en 2011 afin de faire face à l’augmentation de la demande. Cela a permis une augmentation moyenne de 97% des recettes par match entre 2011 et 2014. Avant, avec le Stade des Alpes, la Juventus réalisait 740 000 € de recettes par match contre plus de 1,45 millions aujourd’hui. Sur une  saison complète, c’est environ 45,8 millions d’euros qui sont générés sur la seule base du stade. Ce qui offre une excellente valorisation économique et permet au club de s’affirmer durablement dans la sphère économique.

Difficile de départager les deux équipes mais les Mancuniens sont devants. Le point va aux joueurs de Manuel Pellegrini.

Manchester City 1 – Juventus 0

Le budget et les revenus

Les recettes commerciales de City atteignent 224 millions d’euros par an, dont 50 millions avec le seul sponsor maillot qui possède également le naming du stade. Son budget est estimé à 414 millions d’euros, soit le 6ème club Européen d’après le classement Deloitte.

Quant à la Juventus de Turin, son chiffre d’affaire est de 150 millions d’euros dont 29 millions réalisés grâce aux revenus commerciaux. Et ces derniers devraient croitre dans les années à venir. L’équipe a passé un accord de sponsoring avec la marque Jeep d’une valeur de 17 millions d’euros par an. Cette saison, la Juventus a changé d’équipementier, passant de Nike à Adidas. Ce nouvel accord marque un changement dans la politique du club. Il rapportera 24 M€ par saison à la Vieille Dame alors que le précédent contrat conclu avec Nike ne rapportait que 13 M€ par an au club turnois.

juventus contrat jeep

La Juventus a signé un nouveau contrat avec Jeep à hauteur de 17 M€ par saison

Concernant les revenus totaux, la Juventus n’est que le 10ème club européen. City reste devant. Seulement le formidable développement économique de la vieille Dame nous oblige à conclure à un match nul.

Manchester City 2 – Juventus 1

Réputation sur les réseaux

L’ère aujourd’hui est à la mondialisation et à la fidélisation internationale de ses fans. Sur ce point, la variable la plus significative reste les performances sur la scène européenne. Plus l’équipe avance en Ligue des Champions, plus elle se fera un nom, améliorera sa réputation et attirera de nouveaux supporters.

Les Citizens le vivent donc comme un handicap, n’ayant jamais dépassé le stade des huitièmes de finale de Coupe d’Europe depuis 2008, date du rachat de l’équipe par les Emiratis.

Résultat, seulement 2,61 millions de followers et 19 millions de mentions J’aime sur Facebook pour le 6ème club le plus riche du monde.

La Juventus profite de son palmarès et de son histoire. Elle attire plus de 2 millions de fans sur twitter et 20 millions sur Facebook. La Vieille Dame est donc devant Manchester.

Manchester City 2 – Juventus 2

Les droits TV

En Premier League, les droits sont redistribués de manière très égalitaire. La saison dernière, le champion, Chelsea, a touché seulement 1,5 fois plus que le dernier, les Queens Park Rangers, soit 136 millions contre 89 millions d’euros.

Concernant City, sa place de dauphin lui permet d’encaisser un chèque de 135 millions d’euros.

En Italie, le modèle mutualisé des droits a été mis en place depuis 2011 et accorde une part fixe à l’ensemble des clubs plus des intéressements en fonction des résultats sportifs et de la notoriété. Ainsi, la Juventus a touché, la saison dernière, 91 millions d’euros, soit 10,7% du montant total redistribué en Serie A.

L’écart est important entre les deux adversaires, une différence de 48%. Le point va donc aux Citizens.

Manchester City 3 – Juventus 2

Valeur totale de l’équipe

D’après une étude du CIES, le centre international d’économie du sport, basé à Neuchâtel, en Suisse, Manchester City est la 2ème équipe la plus chère du monde avec une valorisation estimée à 560 millions d’euros.

Les économistes Suisses ont tout simplement sommé les valeurs actualisées de l’ensemble des joueurs constituant l’effectif. Avec 560 millions d’euros, City est le premier club de Premier League.

Quant à la Juventus, le total représente 301 millions d’euros, la 1ère valorisation d’Italie et la 10ème du big-5.

Manchester City 4 – Juventus 2

Fin du match

Il fallait s’y attendre, la puissance économique des dirigeants de City rendait le match gagné d’avance. Seulement, on ne peut qu’applaudir la volonté des actionnaires turinois de faire de leur club l’une des vitrines de la Série A à travers le monde.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez plus à vous inscrire à notre newsletter foot-business. 

Articles populaires

To Top
Tweetez
Partagez11
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer