Economie

Manchester United : cap sur les 600 M£ de chiffre d’affaires !

manchester united croissance chiffre affaires
VERVERIDIS VASILIS / SHUTTERSTOCK.COM

Le club mancunien a enregistré un nouveau record de chiffre d’affaires lors du dernier exercice. Néanmoins, en raison d’un changement de législation en matière fiscale aux Etats-Unis, le club affiche un résultat net négatif. Décryptage.

« La croissance de nos revenus au cours du dernier exercice démontre la solidité de notre stratégie financière à long-terme. Une stratégie qui guide toutes nos actions et nous permet de nous battre pour obtenir les meilleurs talents au sein d’un marché des transferts de plus en plus concurrentiel. » C’est en ces termes qu’Ed Woodward, patron exécutif de Manchester United, a commenté le compte de résultat 2017-18 des Red Devils, révélé en début de semaine.

Et, comme prévu, Manchester United affiche à nouveau une croissance de son chiffre d’affaires. Les revenus hors transfert du club ont atteint la barre des 590 M£ lors du dernier exercice, conformément aux prédictions réalisées par la direction en début de saison. Une hausse de 1,5% par rapport à la saison dernière qui permet à United de maintenir sa croissance de chiffre d’affaires.

Dans le détail, Manchester United affiche une hausse de 5,2% de ses revenus télévisuels pour franchir la barre des 200 M£. Une progression qui est notamment due à la deuxième place décrochée par le club en Premier League et à sa participation à la Champions League. Une progression qui a néanmoins été minorée par le parcours des Red Devils sur la scène continentale : alors que le club a remporté la C3 en 2016-17, Manchester United a été éliminé de la C1 dès le stade des huitièmes de finale l’an dernier.

Concernant les recettes commerciales, le club affiche un montant en très légère hausse, de l’ordre de 0,2%. Les revenus commerciaux restent néanmoins la première source de recettes du club, avec 276,1 M£ de chiffre d’affaires. Si les revenus de sponsoring ont progressé de 1% sur l’ensemble de l’année, en revanche, les recettes de merchandising ont connu une légère baisse de 1,1% par rapport à l’exercice précédent. Le club parvient tout de même à générer des revenus de merchandising/licensing supérieurs à… 102 M£ !

Enfin, Manchester United accuse une baisse de ses revenus matchday par rapport à la saison 2016-17 de l’ordre de 1,6%. Des revenus qui se maintiennent tout de même à hauteur de 110 M£. Une baisse qui s’explique par un nombre de matchs disputés à domicile inférieur à la saison précédente, notamment sur la scène européenne.

Manchester United présente un résultat net… négatif !

Si Manchester United est parvenu à maintenir une légère croissance de son chiffre d’affaires ; en revanche, le club mancunien a dévoilé un résultat net négatif de 37,3 M£ concernant le dernier exercice écoulé. Un montant qui tranche par rapport aux 40 M£ de profits générés l’an dernier.

Si le club a dû supporter une hausse de ses charges d’exploitation – franchissant désormais la barre des 560 M£ – cette progression n’est pas la seule cause du résultat négatif révélé par Manchester. D’ailleurs, le club affiche toujours un EBITDA largement positif, à hauteur de 177 M£.

Ce résultat dans le rouge présenté par Manchester United est essentiellement dû à un changement de législation fiscale aux Etats-Unis, ayant entraîné une charge fiscale supplémentaire de l’ordre de 48,8 M£ dans les comptes du club. En y ajoutant l’impôt sur les bénéfices, Manchester United a alors dû affronter une charge fiscale supérieure à 63 M£. Une charge exceptionnellement élevée qui provoque ce déséquilibre ponctuel dans les comptes du club.

De nouvelles perspectives de croissance pour Manchester United

Concernant l’exercice en cours (2018-19), la direction de Manchester United prévoit une nouvelle croissance de chiffre d’affaires. Le club mancunien projette de franchir la barre des 600 M£ de revenus pour atteindre un niveau de CA compris entre 615 et 630 M£.

Une nouvelle hausse qui va s’appuyer notamment sur une croissance des revenus de sponsoring. Depuis le début de l’exercice, le club a déjà annoncé la signature de 7 nouveaux partenariats, dont le premier contrat de sponsoring manche de l’histoire avec le groupe Kohler.

Manchester United devrait également enregistrer une hausse de ses revenus médias grâce notamment à l’entrée en vigueur du nouveau cycle de droits TV en Champions League. Une compétition dont les critères de redistribution ont évolué. Enfin, le club mancunien devrait être le grand gagnant de la dernière réforme des droits TV de Premier League avec la fin de la redistribution égalitaire des recettes TV internationales du championnat. Une mesure qui doit entrer en vigueur à partir de la saison 2019-20.

L’avenir s’annonce donc radieux pour le club mancunien. A condition de ne pas connaître d’importantes désillusions sur le plan sportif…

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer