Economie

FC Barcelone : un modèle économique en transition ?

fc barcelone modèle économique
Christian Bertrand / Shutterstock.com

Selon les derniers éléments communiqués par le Conseil d’Administration du FC Barcelone, le club catalan devrait à nouveau connaître une hausse de son chiffre d’affaires lors de l’exercice 2018-19. Tout en enregistrant une nouvelle baisse de ses profits. Explications.

Jusqu’où ira la croissance de chiffre d’affaires du FC Barcelone ? Alors que le club catalan a enregistré un chiffre d’affaires record lors du dernier exercice écoulé – dépassant pour la première fois la barre des 900 M€ – la direction du FC Barcelone prévoit de générer des recettes encore plus importantes en cette saison 2018-19.

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Selon les premiers éléments du budget prévisionnel communiqué jeudi dernier – budget qui doit encore être validé par les socios lors de l’Assemblée Générale des Actionnaires du 20 octobre prochain – la direction du FC Barcelone prévoit d’atteindre un chiffre d’affaires de l’ordre de 960 M€ concernant la saison 2018-19. Un montant qui serait alors en hausse de 5% par rapport aux revenus enregistrés lors de la saison 2017-18.

Cette nouvelle hausse de recettes constitue une petite surprise dans l’environnement du club catalan. En effet, au cours du dernier exercice, le FC Barcelone a bénéficié des importantes rentrées liées à la cession de Neymar Jr au Paris Saint-Germain. Les plus-values liées à la cession de joueurs se sont ainsi élevées à plus de 225 M€ dans les comptes du club.

Néanmoins, le FC Barcelone compte compenser une baisse de ses recettes liées au trading de joueurs par une augmentation de ses revenus de sponsoring. Le club catalan doit notamment bénéficier de l’entrée en vigueur de la totalité des clauses négociées avec son équipementier Nike lors de sa prolongation de contrat. Le Barça devrait également enregistrer des revenus en hausse en provenance de la Champions League, grâce aux nouveaux droits TV négociés par l’UEFA et aux changements intervenus dans la redistribution des dotations de C1.

FC Barcelone : une profitabilité en baisse !

Si le FC Barcelone ne cesse d’augmenter son chiffre d’affaires, en revanche, le club catalan s’attend à une nouvelle baisse de ses profits. Une contraction des bénéfices qui engendre quelques interrogations quant à la trajectoire économique du club catalan.

Ayant déjà enregistré ses plus petits profits depuis 2012 au cours du dernier exercice – le FC Barcelone a présenté un résultat net à hauteur de 13 M€ lors de la saison 2017-18 – le club catalan envisage des bénéfices en contraction pour 2018-19. Selon le budget prévisionnel établi, le club catalan devrait engranger des profits de l’ordre de 11 M€ à la fin de l’exercice en cours.

résultat net fc barcelone

Une baisse des bénéfices qui est certainement liée à la dispendieuse politique de transferts menée par le club catalan. Après avoir dépensé d’importantes indemnités pour recruter Ousmane Dembélé et Philippe Coutinho lors de la saison dernière ; le club catalan a réalisé de nouveaux investissements conséquents lors du dernier mercato estival en faisant notamment venir Malcom des Girondins de Bordeaux. Une politique qui pèse sur la masse salariale du club ainsi que sur les dotations aux amortissements de transfert.

Le FC Barcelone veut accroître sa capacité d’emprunt

Au-delà du budget prévisionnel 2018-19 présenté par le FC Barcelone, la direction du club par l’intermédiaire de son porte-parole, Josep Vives, a manifesté son intention de réaménager l’article 66 des statuts du club. Un article qui empêche actuellement le club catalan de contracter un niveau de dettes supérieur à 10% du CA prévisionnel sur une saison.

Pour la direction du FC Barcelone, cette règle est devenue trop contraignante par rapport aux besoins en financement requis par le football moderne. Elle estime qu’il est désormais possible d’assouplir cette règle sans revenir sur les ratios endettement net sur ETBTDA actuellement en vigueur au club.

A travers l’assouplissement de l’article 66, le FC Barcelone songe notamment au financement de son projet Espai Barça, qui n’est pas encore totalement bouclé. Alors que le club cherche à boucler un important contrat de naming, le FC Barcelone aimerait disposer d’une liberté plus importante sur les marchés pour pouvoir boucler un projet évalué à 600 M€.

Une situation qui s’apparente à celle du Real Madrid. Le club madrilène a dernièrement fait approuver aux socios un emprunt de 575 M€ pour finaliser le projet de modernisation de Santiago Bernabeu. Un vote qui a été rendu facile par la bonne santé financière du club madrilène.

Les socios du FC Barcelone rendront leur verdict concernant l’assouplissement de l’article 66 le 20 octobre prochain. Un résultat qui en dira long sur la confiance manifestée par les socios à l’égard de la politique actuellement menée par Josep Maria Bartomeu et ses équipes.

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer