Economie

Les comptes du Milan AC virent au rouge vif !

milan ac résultat déficitaire
Fabrizio Andrea Bertani / Shutterstock.com

L’Assemblée Générale des Actionnaires du Milan AC sera appelée à approuver les comptes du club lombard le 25 octobre prochain. Et les résultats ne sont pas au beau fixe…

La saison 2017-18 ne laissera pas une trace impérissable dans l’histoire du Milan AC. Tant sur le plan sportif que financier ou encore actionnarial. Alors que le club lombard avait déjà assumé d’importantes pertes lors des dernières saisons de l’ère Berlusconi ; la situation ne s’est pas arrangée l’an dernier sous le commandement de l’homme d’affaires Yonghong Li. Bien au contraire…

Ainsi, selon les informations communiquées par la presse italienne, le Milan AC a enregistré un résultat net négatif à hauteur de… 126 M€ lors du dernier exercice écoulé ! Le club lombard franchit ainsi pour la première fois la barre symbolique des 100 M€ de pertes sur un exercice.

Le Milan AC présente une hausse de chiffre d’affaires

Pourtant, le club lombard est parvenu à accroître ses revenus lors du précédent exercice. Le Milan AC est ainsi parvenu à franchir la barre des 250 M€ de chiffre d’affaires, représentant une hausse de plus de 40 M€ par rapport au précédent exercice.

Une progression qui est notamment due à la participation du club à la C3. Un parcours européen qui a contribué à la hausse des revenus TV du club lombard d’une dizaine de millions d’euros et à la progression des recettes de billetterie de l’ordre de 13 M€.

Abonnement Ecofoot Premium – S’abonner à notre version premium, c’est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot
  • Bénéficier de nos meilleurs contenus au format magazine
  • Soutenir le développement d’un média que vous appréciez




  • Au-delà des revenus européens, le Milan AC a également enregistré davantage de recettes en provenance du marché des transferts. Au total, le club rossonero a encaissé 42 M€ de plus-values sur la cession de joueurs contre seulement 6 M€ lors du précédent exercice. La vente de M’Baye Niang au Torino FC pour 14 M€ a notamment contribué à ce montant.

    Seule source de revenus en baisse : les recettes commerciales générées par le Milan AC. Les revenus de sponsoring ont subi une contraction de 6,3 M€ tandis que les recettes de merchandising ont baissé de l’ordre de 1 M€. Des baisses qui sont dues aux termes du dernier contrat d’un an négocié avec Adidas.

    Le Milan AC supporte le poids du mercato estival 2017

    Si le Milan AC a enregistré une hausse de chiffre d’affaires, les Lombards ont dans le même temps subi une explosion de leurs charges, à hauteur de 80 M€. Et, bien évidemment, les investissements massifs entrepris par l’homme d’affaires Yonghong Li lors du mercato estival 2017 afin d’insuffler une politique de relance au sein du club ont lourdement pesé dans le compte de résultat du club.

    La dotation aux amortissements de transfert a presque doublé en une seule saison ! Elle est passée de 61 M€ en 2016-17 à 110,5 M€ lors du dernier exercice. Une évolution qui n’est guère surprenante tant le Milan AC a investi sur le marché des transferts à l’été 2017.

    Une politique sportive onéreuse qui a également alourdi la masse salariale du club. Cette dernière a connu une hausse de plus de 15 M€, le Milan AC retrouvant alors une masse salariale supérieure à 150 M€.

    Enfin, le Milan AC a dû provisionner dans ses comptes une enveloppe de 17,4 M€ pour faire face à certains risques. Parmi les risques couverts par cette enveloppe : la potentielle amende infligée par l’UEFA pour non-respect du Fair-Play Financier.

    Elliott à la rescousse du Milan AC

    Ces mauvais résultats n’ont pas été sans conséquence sur le bilan du Milan AC. A la sortie de la saison 2017-18, le Milan AC affichait alors des capitaux propres négatifs à hauteur de 36 M€, en raison du résultat net lourdement déficitaire et d’un niveau d’endettement élevé.

    Etant donné la capacité financière de Yonghong Li et l’échec de la politique de relance sur le plan sportif ; il n’est alors guère étonnant que le club soit tombé sous le giron Elliott en début d’été. Et le fonds n’a pas hésité à mettre la main à la poche pour remettre à flots les comptes du club.

    Elliott aurait ainsi recapitalisé le club durant l’été à hauteur de 170 M€ pour qu’il puisse faire face à ses obligations financières tout en l’aidant à retrouver une certaine capacité d’investissement. Une recapitalisation qui a eu lieu via l’injection directe de capitaux et des abandons de créances.

    Le fonds américain parviendra-t-il à relancer durablement la compétitivité sportive et financière du club lombard ? Une chose est sûre : il n’a pas pour habitude de perdre de l’argent avec ses acquisitions.

    Articles populaires

    To Top

    Send this to a friend

    En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

    Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

    Fermer