Droits TV

Comment la Serie A compte accroître ses droits TV ?

droits tv serie a

La Serie A a complètement revu son mode de commercialisation de ses droits TV domestiques afin de satisfaire ses exigences financières.

La Serie A pourrait être à l’origine d’une véritable révolution dans l’univers des droits TV sportifs. Alors que les différentes ligues et confédérations avaient pris pour habitude de découper leurs droits en lots de rencontres, le championnat italien compte introduire un nouveau paramètre dans sa consultation.

Afin de s’adapter aux nouveaux modes de consommation des programmes sportifs et aux évolutions de l’univers médiatique italien, les dirigeants de la Serie A ont ainsi préféré réaliser un découpage en fonction du mode de diffusion pour commercialiser les droits TV domestiques du championnat pour la période 2018-21.

Ainsi, le premier lot comprenant la diffusion de 248 rencontres en direct de championnat par saison sera réservé aux plateformes satellites. Le lot B, comprenant également la diffusion de 248 rencontres est destiné exclusivement aux diffuseurs TNT italiens. Pour chacun des deux lots, la Serie A exigera un prix minimum à hauteur de 200 M€.

La Serie A a également conçu deux lots exclusivement dédiés aux opérateurs internet. Pour chacune des deux offres, le championnat italien espère obtenir une somme minimale de l’ordre de 100 M€. Enfin, les opérateurs OTT pourront également acquérir un lot de diffusion de 340 rencontres par saison contre un investissement à hauteur de 400 M€ par exercice !

La Serie A veut dépasser la barre du milliard d’euros de droits TV domestiques

En cloisonnant la vente par mode de diffusion, la Serie A espère s’émanciper des acteurs traditionnels en attirant de nouveaux entrants. Le championnat italien chercherait notamment à séduire certains géants du net (Amazon, Facebook…) ou encore des acteurs spécialisés de la diffusion OTT de programmes sportifs  (DAZN).

Au-delà du cloisonnement par mode de diffusion, la Serie A mise également sur une refonte de ses créneaux horaires pour accroître ses revenus TV domestiques. En effet, à partir de la saison 2018-19, huit plages horaires seront mises en place par journée au lieu de 5 actuellement. Une réforme qui doit également avoir des répercussions sensibles sur la commercialisation des droits TV du championnat à l’international.

Lors de ce prochain appel d’offres, la Serie A espère obtenir à minima un montant à hauteur de 1 Md€ de droits TV domestiques par saison. Cela constituerait une hausse de près de 6% par rapport au cycle actuel de droits TV. Les opérateurs Sky et Mediaset déboursent pour le moment une somme globale de 945 M€ par saison pour retransmettre la compétition.

Nul doute que cet appel d’offres sera suivi très attentivement par les différentes ligues européennes. Bénéficiant actuellement de recettes TV domestiques à hauteur de 750 M€ par saison jusqu’à l’issue de la saison 2019-20, la LFP pourrait être tentée d’avancer son appel d’offres pour la période 2020-24 afin de profiter de l’intense concurrence actuellement exercée entre les opérateurs de TV payante sportive sur le marché français. Et la procédure mise en place par les homologues italiens pourrait donner des idées…

Source photo à la Une : Wikipedia.org – CC BY 3.0

To Top
Send this to a friend