Stades

La Serie A a besoin de nouveaux stades !

serie a nouveaux stades
Marco Iacobucci EPP / Shutterstock.com

Le mouvement sportif italien, accompagné d’acteurs publics et privés, cherche à faire prendre conscience de la nécessité de renouveler le parc des stades en Italie afin d’accroître la compétitivité du football professionnel italien. Mais ce n’est pas chose aisée…

Le football italien ne traverse pas sa meilleure période sur le plan sportif. Alors que la Squadra Azzura ne s’est pas qualifiée pour la Coupe du Monde pour la première fois depuis 1958 ; les clubs de Serie A peinent dans le même temps à concurrencer les meilleures formations du Vieux Continent. Résultat : le dernier titre européen d’un club transalpin remonte à… 2010 et le succès de l’Inter FC en C1.

Bien que l’arrivée d’investisseurs étrangers à la tête de grands clubs du pays semblent revigorer certaines ambitions, le mal est plus profond pour les principaux décideurs impliqués au sein du football transalpin. Et un aspect est particulièrement pointé du doigt par différents protagonistes : la vétusté des stades exploités par les clubs professionnels italiens !

Et ce n’est pas l’étude dernièrement présentée par l’Osservatorio del Politecnico de Milan à l’occasion du workshop “Smart Arenas & Facility Management” organisé par Engie Italia qui prouvera le contraire. Selon les conclusions de cette étude, l’âge moyen d’un stade de Serie A est de… 64 ans. Et la moyenne monte même à 68 ans concernant les enceintes de Serie B !

Alors que la France et l’Allemagne ont beaucoup investi dans leurs enceintes au cours des 10 dernières années pour notamment accueillir de grandes compétitions sportives ; l’Italie a seulement dépensé dans le même temps une enveloppe légèrement supérieure à…150 M€ dans la modernisation de ses enceintes footballistiques selon les conclusions de l’étude de l’Osservatorio del Politecnico de Milan.

Même si les affluences se sont redressées au cours du dernier exercice écoulé – la Serie A a de nouveau dépassé la barre des 24 000 spectateurs de moyenne pour la première fois depuis 2010-11 – la nécessité d’exploiter des enceintes plus modernes pour accroître les revenus « matchday » et commerciaux des clubs transalpins devient une nécessité.

Et, à ce titre, certains acteurs sont prêts à se mobiliser pour aider les clubs à financer leurs projets. « Il Credito Sportivo a entamé une nouvelle phase de développement qui l’amènera à jouer un rôle central pour soutenir les clubs de football dans leurs projets de nouveau stade » a ainsi dernièrement commenté Andrea Abodi, Président de l’Istituto per il Credito Sportivo.

Cette banque d’investissements, détenue à près de 90% par des organismes publics dont le Ministère de l’Economie italien et à 10% par des banques privées transalpines, est chargée d’aider les clubs sportifs à financer leurs projets d’infrastructures.  L’Istituto per il Credito Sportivo a notamment par le passé accordé un prêt de l’ordre de 60 M€ à la Juventus pour l’aider à boucler le financement de l’Allianz Stadium.

La Juventus, le contre-exemple parfait ?

Justement, le projet porté par le club turinois à la fin des années 2 000 fait désormais saliver de nombreux patrons de clubs italiens. Grâce à la construction du Juventus Stadium, devenu depuis l’Allianz Stadium, la Vieille Dame génère désormais des revenus de billetterie supérieurs à 50 M€ par saison. Un outil spécialement dimensionné pour les besoins du club qui est à l’origine du retour de la Juventus sur le devant de la scène européenne.

Malheureusement, les autres clubs transalpins n’ont pas pu/su emboiter le pas de la Juventus. Ayant un temps pensé à construire un stade flambant neuf, le Milan AC a depuis changé de propriétaire. L’AS Roma a de son côté perdu plusieurs années pour obtenir les autorisations nécessaires à la construction de sa nouvelle enceinte. Enfin, après avoir annoncé au mois de mars 2017 le lancement d’un projet de nouveau stade, l’actionnaire majoritaire de la Fiorentina a depuis décidé de vendre ses parts au sein de la Viola.

L’exemple à suivre pourrait bien être celui du club sarde de Cagliari Calcio. Après avoir consulté les différentes parties prenantes (collectivités locales, partenaires privés, supporters…), le club devrait être en mesure d’inaugurer son nouveau stade de 24 000 places lors de la saison 2021-22, selon les promesses réalisées par son Directeur Général, Mario Passetti.

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Articles populaires

To Top

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer