Economie

Europa League – Classement des revenus 2016-17

Manchester United revenus europa league
J_K / Shutterstock.com

Manchester United a encaissé un joli chèque de la part de l’UEFA pour son parcours réalisé l’an dernier en Europa League.

Jouer la C3 à fond, cela peut désormais rapporter gros. En plus d’obtenir un ticket pour la C1, remporter la compétition est devenu rémunérateur suite à la réévaluation des primes orchestrée par l’UEFA au cours des dernières années.

Ecofoot.fr a besoin de vous !

Pour maintenir sa qualité rédactionnelle et l'accès au plus grand nombre, Ecofoot.fr a besoin de votre soutien financier. Sans vous, l'aventure d'un média indépendant ne peut exister !

Pour seulement 3€, vous permettrez de pérenniser Ecofoot tout en recevant une contrepartie intéressante. Paiement sécurisé via Paypal.




Ainsi, pour sa victoire dans la compétition lors de l’édition 2016-17, Manchester United a empoché la jolie somme de 44,5 M€ ! Un montant important qui a compensé financièrement en grande partie l’absence du club de la C1 l’an dernier. D’ailleurs en cette même saison 2016-17, United a affiché un record de chiffre d’affaires.

Si la première place de Manchester United de la hiérarchie financière suit la logique sportive, en revanche, le classement prend ensuite quelques libertés avec le parcours sportif des différents clubs. L’Ajax Amsterdam, finaliste malheureux de l’édition 2016-17, ne se retrouve ainsi qu’au 4ème rang des dotations avec des revenus à hauteur de 16,195 M€.

L’ASSE se classe dans le top 10 !

Cette dichotomie entre classement des revenus et hiérarchie sportive est due aux critères retenus par l’UEFA pour procéder à la redistribution des dotations. En effet, plus de 43% de l’enveloppe totale est distribuée selon le critère « marketpool » dont la somme pour chaque club est définie en fonction du montant déboursé par les diffuseurs nationaux, du nombre de représentants par pays ou encore du classement national du club lors de la saison précédente.

A ce petit jeu, les clubs français ne sont pas mal lotis. Eliminée en 16ème de finale par le futur vainqueur de la compétition, l’AS Saint-Etienne se classe au 7ème rang des dotations. Le club stéphanois a ainsi perçu un chèque de près de 13,5 M€ de la part de l’UEFA. Et l’OGC Nice, qui n’était pas parvenu à franchir la phase de poules l’an dernier, se situe au 11ème rang avec une dotation proche de 10,7 M€.

Reversé en C3 via sa 3ème place en phase de poules de Champions League, l’Olympique Lyonnais a perçu une somme non-négligeable de 9,858 M€ pour son parcours en Europa League. Une somme qui ne comprend évidemment pas les revenus perçus par le club rhodanien en C1.

Enfin, si l’enveloppe globale redistribuée par l’UEFA a progressé de près de 3% – passant de 411,1 M€ en 2015-16 à 423,1 M€ – cette dernière sera amenée à fortement progresser à partir de l’édition 2018-19. En effet, les fortes revalorisations des contrats TV déjà actées par l’UEFA permettront à l’instance européenne de considérablement augmenter les primes. Une compétition qui pourrait alors s’avérer encore plus attractive aux yeux des clubs appartenant aux championnats du Big 5 européen.

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer