Marketing fc inter contrat sponsoring bwin

Publié le 13 juillet, 2017 | par Anthony Alyce

FC Inter : signature d’un premier contrat avec un opérateur de paris en ligne ?

Selon la presse italienne, la direction du club lombard serait entrée en négociations avancées avec un bookmaker concernant la conclusion d’un contrat de sponsoring.

L’Inter va-t-il s’éloigner un peu plus de l’héritage laissé par l’emblématique président, Massimo Moratti ? Alors que le club lombard n’a jamais signé un contrat de sponsoring avec une plateforme de paris en ligne en raison de la volonté manifestée par son ancien propriétaire, la nouvelle direction du club pourrait mettre fin à cette tradition.

En effet, selon les informations évoquées par le Corriere dello Sport, les dirigeants de l’Inter FC seraient dernièrement entrés en contact avec la société Bwin concernant la conclusion d’un contrat de sponsoring pour la saison 2017-18. Les discussions pourraient même aboutir lors des jours à venir.



Pourtant, lors de la vente de 70% du capital social de l’Inter à l’homme d’affaires indonésien Erick Thohir, Massimo Moratti avait inclus une clause interdisant la conclusion d’un contrat de sponsoring avec un acteur des paris en ligne. Mais le nouvel actionnaire majoritaire de l’Inter, le groupe chinois Suning, souhaite visiblement s’affranchir de cette interdiction.

L’Inter veut enclencher un nouveau cycle de croissance !

D’ailleurs, le développement des revenus commerciaux constitue la première préoccupation de la direction de l’Inter. Outre le sujet Bwin, l’Inter FC a commencé à conclure ses premiers accords commerciaux en Chine grâce aux réseaux de son nouvel actionnaire. Le fabricant de téléviseurs Konka a officialisé dernièrement sa collaboration avec le club nerazzurro.



Au-delà des accords classiques de sponsoring, le groupe Suning étudie également la faisabilité de commercialiser les droits de naming du stade Giuseppe Meazza. Mais l’opération semble complexe. En plus de la nécessité de trouver un accord avec la municipalité de Milan, l’Inter FC devra également négocier un compromis avec le Milan AC, exploitant la même enceinte.

Au cours des derniers exercices, l’Inter FC a généré des recettes commerciales inférieures à 50 M€. Le groupe Suning souhaite rapidement enclencher un cycle vertueux de croissance de recettes de sponsoring pour aider le club à retrouver les sommets de la Serie A et européens. Quitte à bafouer certaines traditions…

Source photo à la Une : Flickr.com (OscarCC BY-SA 2.0)


A propos du contributeur / de la contributrice

Spécialiste des problématiques sport-business, j'interviens régulièrement pour différents médias sur des sujets liés à l'économie du football. Entrepreneur & Fondateur d'Ecofoot.fr



Comments are closed.

Back to Top ↑