Economie

Milan AC : l’accord « volontaire » refusé par l’UEFA ?

milan ac uefa accord volontaire
Paolo Bona / Shutterstock.com

L’UEFA devrait bientôt communiquer sa décision de ne pas conclure d’accord « volontaire » avec le Milan AC. Un refus qui pourrait entraîner de lourdes sanctions pour le club lombard.

Le Milan AC ne devrait pas bénéficier de passe-droit. Selon les informations communiquées aujourd’hui par la presse italienne, l’UEFA devrait communiquer lors des jours à venir sa décision de ne pas contracter « d’accord volontaire » avec la direction du Milan AC au sujet du respect des règles du fair-play financier.

Ainsi, la direction lombarde n’aurait pas convaincu les experts européens lors de son grand oral organisé au mois de novembre dernier. Ayant pourtant produit un document de plus de 150 pages répertoriant des mesures concrètes devant conduire au succès du nouveau business model, les arguments exposés par la délégation milanaise n’ont pas suffi pour faire fléchir la position de l’UEFA.

Les experts de l’UEFA remettraient notamment en cause la capacité de l’actionnaire majoritaire de financer les éventuelles pertes accusées par le Milan AC. Et les récents éléments publiés dans la presse – notamment l’enquête du New York Times – au sujet des actifs de Yonghong Li n’ont pas facilité le travail mené par les dirigeants lombards.

[ssp id= »102029299″ embed= »true » width= »100% »]

La non-signature d’un accord volontaire entraînera à court terme de lourdes sanctions prononcées à l’encontre du Milan AC. Alors qu’une éventuelle exclusion des compétitions européennes a été évoquée par les médias espagnols, le club rossonero devrait plutôt recevoir une lourde amende ainsi que des limitations contraignantes concernant le nombre de joueurs inscrits en compétition européenne.

En revanche, à moyen terme, la décision de l’UEFA pourrait entraîner une réorientation de la politique menée par le Milan AC. Souhaitant s’affranchir temporairement des règles du fair-play financier afin de financer une politique de relance, le club lombard va finalement devoir respecter progressivement les niveaux de déficits tolérés, selon un échéancier imposé par l’UEFA.

Ayant déjà subi d’importantes pertes au cours des derniers exercices – et la direction a déjà prévu un résultat net déficitaire pour 2017 – le retour rapide du Milan AC à l’équilibre comptable passera forcément par la cession de certains actifs. Quelques joueurs représentant de belles valeurs marchandes pourraient alors être vendus au cours du prochain mercato estival.

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer