Marketing

La Real Sociedad dit non aux sociétés de paris

real sociedad sponsoring paris sportifs
CapturaSport / Shutterstock.com

La Real Sociedad ne conclura plus à l’avenir de contrat de sponsoring avec un opérateur de paris sportifs. Une décision qui a été prise à la suite d’un référendum organisé auprès des actionnaires et des abonnés du club. Décryptage.

A l’heure où le RIC – Référendum d’Initiative Citoyenne – constitue une revendication phare du mouvement des gilets jaunes ; certains clubs sportifs ont décidé de devancer la sphère politique en consultant leurs fans concernant certaines décisions économiques.

Un procédé qui a notamment été utilisé la semaine dernière par la Real Sociedad. Alors que de nombreux débats agitaient la direction du club au cours des derniers mois au sujet de la signature d’accords de sponsoring avec des sociétés de paris sportifs ; le club a décidé de s’en remettre à la décision de ses actionnaires et abonnés via l’organisation d’un référendum.

Un référendum dont le résultat a été sans appel : 86% des votants ont ainsi indiqué ne pas souhaiter la signature d’accords commerciaux avec les opérateurs de paris. Seulement 13% des participants ont manifesté leur approbation quant à la conclusion de tels accords de sponsoring.

La Real Sociedad est actuellement le seul club de Liga à ne pas accueillir de plateforme de paris au sein de son portefeuille de partenaires. Selon les informations de la presse ibérique, le club basque aurait refusé l’été dernier une offre à hauteur de 3 M€ formulée par Betway.

A noter que les débats au sujet des accords de sponsoring avec les plateformes de paris n’agitent pas seulement le football espagnol. En Angleterre, plusieurs sociétés phares de paris ont dernièrement accepté de ne plus diffuser de spots publicitaires durant la retransmission en direct de rencontres sportives, afin de calmer l’agitation politique autour de l’encadrement des activités de « gambling ».

Toujours en Angleterre, le club de Luton Town a dernièrement refusé de nouer un contrat de sponsoring à 500 000 £ avec un bookmaker. Un refus qui reste néanmoins à l’état d’exception : 60% des clubs anglais évoluant au sein des deux premières divisions arborent le logo d’une plateforme de paris sur leur tenue officielle. La culture du pari est loin de s’essouffler outre-Manche.

Articles populaires

To Top

Send this to a friend

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer