Economie

Tottenham bientôt racheté par un fonds d’investissement américain ?

Tottenham rachat investisseurs américains

Selon la presse anglaise, un groupe américain chercherait actuellement à lever des fonds pour racheter le club de Tottenham Hotspur.

Un nouveau club de Premier League va-t-il basculer sous pavillon américain ? Après Manchester United, Arsenal ou encore Liverpool FC, c’est désormais Tottenham qui pourrait subir les assauts d’un groupe nord-américain s’intéressant au club depuis 2014.

Selon les informations révélées par la presse britannique, le fonds d’investissement américain Iconiq Capital, qui collabore avec de nombreuses sociétés de la Silicon Valley, chercherait depuis plusieurs mois à réunir des fonds pour racheter le club londonien.

Et ce projet pourrait être supporté par… Mark Zuckerberg en personne ! Alors que le fondateur de Facebook est déjà en affaire avec Iconiq Capital concernant le développement de ses activités, il serait intéressé par l’acquisition d’un club de football européen !

Afin de faire plier les propriétaires actuels de Tottenham Hotspur, Iconiq Capital préparerait une offre aux environs d’un milliard de livres sterling permettant d’acquérir une position d’actionnaire majoritaire.



Toutefois, la direction des Spurs a dernièrement démenti les informations parues dans la presse britannique. « Le Board n’est entré dans aucune négociation concernant une offre de rachat du club » a alors indiqué le club dans un communiqué.

Tottenham développe ses réseaux aux Etats-Unis

Toutefois, l’ascension sportive et financière des Spurs pourrait rapidement aiguiser l’appétit des investisseurs. Ayant terminé à la deuxième place de Premier League la saison dernière, le club poursuit actuellement les travaux de construction de son nouveau stade qui doit être livré pour le début de la saison 2018-19.



L’exploitation d’un tel outil doit permettre à Tottenham de considérablement accroître ses recettes et de se rapprocher significativement des cadors du championnat anglais d’un point de vue financier. D’ailleurs, dans l’optique d’optimiser son exploitation, Tottenham a développé de nombreuses connexions aux Etats-Unis au cours des derniers mois.

Le club a notamment conclu un accord avec la NFL afin d’héberger à minima deux rencontres de football américain par saison dans sa nouvelle enceinte. Tottenham aurait également dernièrement sondé plusieurs entreprises américaines – dont Uber ou encore Nike – concernant la vente des droits de naming de son futur stade. Enfin, Tottenham a souscrit à des emprunts auprès d’établissements bancaires américains pour boucler le financement de son futur stade. Des connexions sur le sol nord-américain qui pourraient donner des idées à certains investisseurs…

Source photo à la Une : Capture vidéo Youtube (Tottenham)

Articles populaires

To Top
Tweetez14
Partagez25
Partagez9

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer