Stratégie

Pourquoi le Brésil joue la plupart de ses rencontres à l’extérieur ?

brésil organisation rencontres extérieur
A.RICARDO / Shutterstock.com

Depuis 2012, le Brésil a joué les trois quarts de ses rencontres amicales à l’extérieur. Une curiosité qui ne s’explique pas exclusivement par des motivations sportives…

La tournée mondiale de la sélection brésilienne se poursuit. Quelques jours après avoir affronté le Japon en match amical à… Lille, le Brésil emmené par sa star Neymar Jr a rencontré hier la sélection anglaise à Wembley.

Une rencontre qui ne constituera pas l’ultime étape de la tournée internationale brésilienne. La sélection auriverde a également prévu de faire étape en Russie au mois de mars, pour inaugurer la nouvelle version du stade Luzhniki, puis en Allemagne afin de s’étalonner avant le Mondial russe.

Au total, depuis 2012, le Brésil a ainsi disputé… 24 rencontres amicales en-dehors de ses frontières pour seulement 9 matchs sur son sol ! Un ratio impressionnant, qui aiguise la curiosité de nombreux experts du secteur.

Pour expliquer ce phénomène, les dirigeants de la fédération brésilienne ont régulièrement avancé des motifs sportifs ou conjoncturels. Disputant une flopée de rencontres amicales étant donné sa qualification directe pour le Mondial 2014, la fédération brésilienne avait alors décidé de s’étalonner en organiser des matchs à l’extérieur avant de disputer le tournoi final sur son territoire.

Etant donné également le nombre important de joueurs évoluant au sein des championnats européens, la CBF privilégie ainsi l’organisation de rencontres sur le Vieux Continent pour limiter les voyages de ses internationaux.

Brésil : des rencontres satisfaisant des objectifs commerciaux et financiers ?

Si de telles excuses sont recevables, cela n’explique pas en revanche la multitude de rencontres organisées dans des contrées exotiques. Ainsi, le pays ayant accueilli le plus de rencontres de la Seleçao depuis 2012 est… les Etats-Unis ! Au total, le Brésil a disputé 6 rencontres sur le sol américain. Depuis 2012, le Brésil s’est également déplacé en Afrique du Sud, en Australie, en Corée du Sud ou encore en Chine à deux reprises.




 

Selon les informations rapportées par le Daily Mail, ces rencontres disputées aux quatre coins du monde permettraient à la fédération brésilienne d’encaisser d’importantes recettes. Par exemple, l’organisateur de la rencontre opposant hier le Brésil à l’Angleterre aurait versé quelques 3 M£ pour accueillir la sélection brésilienne. Et l’organisateur de la prochaine rencontre Brésil – Russie aurait également mis la main à la poche – une somme de 3 M$ a été évoquée – pour faire venir Neymar Jr et ses coéquipiers.

Enfin, certaines rencontres permettent également aux joueurs brésiliens de bénéficier d’une exposition importante sur des marchés considérés comme stratégiques. Par exemple, la rencontre opposant le Brésil au Japon au stade Pierre Mauroy a été spécialement programmée à 13h pour obtenir une diffusion en prime-time sur le marché japonais. Un marché au sein duquel Neymar Jr jouit déjà d’une importante cote de popularité…

Articles populaires

To Top
Tweetez7
Partagez36
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer