Interview

« Le football féminin est inscrit dans l’ADN de l’US Saint-Malo »

E. Chauffaut - USSM

Un club féminin non-adossé à une structure professionnelle masculine peut-il tenir sa place au sein des deux premières divisions hexagonales ? C’est l’exploit que renouvelle chaque année l’US Saint-Malo malgré une forte hausse de l’intensité concurrentielle observée lors des dernières saisons. Jouant les premiers rôles au sein du championnat de D2 Féminine, l’USSM compte bien tenir son rang même si sa direction appelle à une réflexion globale de tous les acteurs pour construire ensemble un football féminin français de haut niveau avec des fondations solides. Lors d’un entretien accordé à Ecofoot, Fabrice Rolland, Directeur Général de l’US Saint-Malo, revient sur les objectifs que compte relever l’USSM Féminin lors des saisons à venir tout en nous livrant ses réflexions sur l’évolution du football féminin hexagonal.

Quelles sont les ambitions de l’US Saint-Malo en matière de développement de football féminin ?

Le football féminin est inscrit dans l’ADN de l’US Saint-Malo. Notre histoire fait souvent écho à celle des pionnières du football féminin qui ont dû braver résistances et défiances pour pratiquer leur sport favori. Notre club a su évoluer dans un contexte loin d’être acquis en interne et a finalement pleinement intégré la composante féminine dans son projet il y a une dizaine d’années sous l’impulsion de nos Présidents Yves Fantou et Roland Beaumanoir, avec la forte implication de Didier Buet, administrateur en charge du football féminin.

L’ambition de construire une filière féminine de haut niveau s’est dès lors inscrite naturellement dans la stratégie globale du club. Nous figurons parmi les 20 meilleures équipes françaises depuis 3 saisons de rang. Notre équipe U19 fut finaliste en 2019 du challenge excellence face à l’Olympique de Marseille. Nous constatons dans le même temps une forte progression du niveau du championnat de D2 ce qui rend notre objectif de figurer sur le podium de plus en plus exigeant. Nous réfléchissons énormément en interne à l’avenir du football féminin, à notre place au sein de ce football d’élite trusté par des filières adossées à des clubs professionnels masculins en nombre croissant.

Le club cherche-t-il globalement à augmenter son nombre de licenciées ?

L'accès à la totalité de l'article est réservé à nos abonnés Ecofoot Premium


Pas encore abonné à Ecofoot Premium ? S'abonner à Ecofoot Premium, c'est :

  • Accéder à 100% des contenus Ecofoot en ligne
  • Recevoir en avant-première nos magazines numériques
  • Soutenir le développement d'un média que vous appréciez


  • Magazine N°70


    « Le football féminin est inscrit dans l’ADN de l’US Saint-Malo »
    To Top

    Send this to a friend