Marketing

Pourquoi Orange pourrait miser sur l’Olympique de Marseille ?

om sponsoring maillot orange

Le groupe télécom Orange semble vouloir à nouveau réinvestir dans le football en privilégiant les partenariats de sponsoring de premier plan. Une stratégie qui permet de répondre à l’offensive menée actuellement par le concurrent SFR.

La direction d’Orange a-t-elle subitement changé d’avis concernant sa stratégie d’investissements menée dans le football français ? Encore traumatisé par son expérience de la fin des années 2000 – Orange avait misé 208 M€ par saison pour acquérir en exclusivité un lot de L1 sur la période 2008-12 – le groupe télécom a dernièrement exclu, par la voix de son PDG Stéphane Richard, une participation au prochain appel d’offres des droits TV domestiques de la Ligue 1.

Néanmoins, le groupe n’abandonne pas l’idée de réinvestir de façon conséquente dans le football français. Afin de contrer la grosse offensive menée par SFR qui met en place sa stratégie de convergence télécoms/médias en acquérant de nombreux lots premiums sportifs – le groupe Altice a déboursé plus d’un milliard d’euros pour obtenir les droits TV des compétitions européennes pour la période 2018-21 – Orange compte plutôt miser sur les partenariats de sponsoring, demandant moins d’investissements mais assurant une belle visibilité.

Après avoir dernièrement officialisé la signature d’un accord avec la Fédération Française de Football – partenariat qui entrera en vigueur à partir de mai 2018 – Orange serait actuellement en discussions avancées avec l’Olympique de Marseille pour obtenir l’espace de sponsoring maillot principal du club phocéen. Un contrat qui aurait du sens puisque l’opérateur téléphonique dispose déjà du naming de… l’Orange Vélodrome, contre un investissement compris entre 2,5 et 3 M€ par an.



Au-delà du contrat de naming, l’image renvoyée par l’Olympique de Marseille conviendrait parfaitement aux objectifs recherchés par la firme Orange. « L’OM offre une image populaire, décentralisée, loin du parisianisme médiatique qui agite les médias et une certaine opinion publique avec le PSG. L’OM est une des deux grandes marques du football français » a ainsi dernièrement précisé Christophe Lepetit, Responsable des études économiques du CDES de Limoges, à nos confrères du Parisien.

Orange : une stratégie d’investissements opposée à celle de SFR ?

Ainsi, la signature d’un accord de sponsoring avec l’OM permettrait à Orange de travailler avec un club possédant un fort ancrage local, tout en bénéficiant d’une importante notoriété à l’échelle nationale. La dualité ancrage local et forte exposition nationale constitue également l’un des enjeux de l’accord signé avec la FFF, via notamment les dispositifs qui seront exclusivement adressés au football amateur.

Des investissements qui s’inscrivent dans une stratégie globale menée par Orange, cherchant à mettre en place sa propre politique de convergence télécoms-médias, à moindre frais. En effet, au lieu de s’attaquer frontalement au marché des droits TV sportifs, Orange envisagerait plutôt de se rapprocher de Canal + en signant des accords préférentiels de distribution contre une aide financière.

La stratégie « footballistique » menée par Orange constitue un enjeu de taille pour Stéphane Richard. Candidat à sa propre succession à la tête de l’entreprise, l’actuel PDG d’Orange devra convaincre les actionnaires – dont l’Etat – que sa stratégie est la bonne pour résister aux concurrents dans un secteur très concurrentiel. Et SFR met la pression…

Source photo à la Une : Capture vidéo Youtube

Articles populaires

To Top
Tweetez19
Partagez9
Partagez

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer